Les attentats ont fait au moins quatre morts. Les autorités évoquent un "sabotage local" sans lien avec le terrorisme international.

Attentats en Thaïlande
Attentats en Thaïlande © Reuters

La piste du terrorisme international écartée en Thaïlande, après la série d'explosions, dans plusieurs stations balnéaires du sud du pays. Le bilan est d'au moins quatre morts et d'une vingtaine de blessés, dont une dizaine d'étrangers. Les autorités évoquent la piste d'un sabotage local sans lien avec un groupe terroriste international.

Il pourrait s'agir, selon différents experts soit, d'une action des groupes de séparatistes musulmans du Sud du pays, soit, de la conséquence du référendum de la semaine dernière modifiant la constitution en restreignant considérablement les libertés publiques (ce serait alors une sorte de défi lancé aux militaires qui détiennent le pouvoir), soit enfin d'une action des militants ouïghours, une ethnie musulmane chinoise dont deux membres vont être prochainement jugés à Bangkok pour un attentat commis il y a un an.

Attentats en Thïlande
Attentats en Thïlande © Visactu