laurent fabius préconise une action internationale coordonnée contre l’état islamique
laurent fabius préconise une action internationale coordonnée contre l’état islamique © reuters

Le ministre des Affaires étrangères affirme ce soir que la France pourrait participer à une action militaire aérienne en Irak, tout en continuant, en Syrie, à soutenir l'opposition modérée. Deux fronts bien distincts pour lutter contre l'État islamique.

La France est prête à agir en Irak, via une action militaire aérienne "si nécessaire", et dans des modalités différentes en Syrie pour répondre à la menace des combattants de l'Etat islamique (EI), a déclaré mercredi Laurent Fabius, deux jours avant son déplacement à Bagdad aux côtés de François Hollande.

En Syrie, "nous continuerons à aider l'opposition modérée syrienne qui combat à la fois Daesh (acronyme arabe de l'EI) et le régime d'al Assad", a-t-il poursuivi. "Nous devons agir dans les deux cas (en Irak et en Syrie, NDLR) mais pas selon les mêmes modalités".

L'Etat islamique, ce "cancer"

Issu d'Al Qaïda, l'Etat islamique s'est emparé de vastes pans du territoire irakien et du territoire syrien ces derniers mois, prenant de court la communauté internationale.

Face à cette menace, qualifiée de "cancer" par le président américain Barack Obama, les Etats-Unis ont annoncé la semaine dernière la mise en place d'une coalition internationale pour lutter contre les djihadistes. Washington a procédé depuis début août à des frappes aériennes contre des positions tenues par l'EI en Irak.

La France, qui accueillera lundi prochain à Paris une conférence internationale sur la sécurité en Irak et la lutte contre l'Etat islamique, a pour sa part procédé à des livraisons d'armes aux combattants kurdes qui affrontent les djihadistes.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.