Tous les experts malaisiens quittent l'Ukraine aujourd'hui. Ils étaient en début d'après-midi à l'aéroport de Kiev-Borispol. Selon le chef de la mission, il est pour l'instant impossible de continuer les investigations. "Elles reprendront peut-être, mais dans très longtemps" affirme-t-il. Il explique également que les séparatistes ont multiplié les provocations à l'égard de l'équipe, notamment lors de la remise des boîtes noires par Alexandre Borodaï, le chef de file des rebelles : ils ont été contraints de l'appeler "Son Excellence". "Nous n'avons jamais répondu, notre mission, c était de récupérer les boîtes noires, et nous l'avons fait, explique le chef de la mission. Mais ces gens sont fous. Cette conférence de presse était surréaliste."

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.