Contrairement à ce qu’on pourrait penser la France ne se limite pas à ses DOM et à sa métropole ! À des milliers de kilomètres de la métropole, le drapeau tricolore flotte encore…

Aquarelle du XIXe siècle
Aquarelle du XIXe siècle © Getty / DeAgostini/Getty Images

Bruno Fuligni est écrivain, historien. Il a écrit aux Editions du Trésor le Tour du mondes des terres françaises oubliées (2014). Il nous emmène en voyage à la découverte de ces "poussières de France" disséminées un peu partout et décrit au micro de Daniel Fiévet dans Le Temps d’un bivouac quelques unes des plus insolites.

La France, « une thalassocratie qui s’ignore »

Notre pays - cas unique au monde - possède des îles dans tous les océans. « En vertu de legs de l'Histoire, la France dispose du deuxième domaine maritime mondial après celui des Etats-Unis » Elle pourrait prétendre au premier rang dans ce domaine, avec onze millions de kilomètres carrés de surface totale (18,5 fois la surface de la Métropole). Selon Bruno Fuligni :

Un bon navigateur pourrait faire le tour du monde sans jamais débarquer ailleurs qu’en territoire français.

Une exception française ? Pas tout à fait, mais c'est néanmoins très rare : seuls trois États sont présents sur tous les continents. A savoir : les USA, le Royaume-Uni et la France.

Quelles sont ces "poussières de France" ?

Certains de ces territoires français sont quand même relativement connus : outre les Antilles, la Réunion, la Nouvelle Calédonie on entend souvent parler de certaines îles comme les îles Chesterfield, l'atoll de Clipperton aux Terres Australes et Antarctiques Françaises - les fameuses TAAF. Et il n'y a pas que des îles ! Certains morceaux de territoires français sont présents sur les terres d’autres pays : vous connaissez certainement par exemple la Villa Medicis à Rome, ou le Tombeau des Rois à Jérusalem

Une palmeraie sur l'atoll de Clipperton
Une palmeraie sur l'atoll de Clipperton © Shannon Rankin, NOAA National Marine Fisheries Service, Southwest Fisheries Scie

D'autres terres, en revanche, ont été oubliées par la majorité d'entre nous. Ce sont des territoires gagnés pour la France dans ce que Bruno Fuligni appelle des "accidents de l'Histoire" : des restes de l’épopée impériale, de l’empire colonial des rois et de la République. Ces restes de la colonisation ont longtemps été snobés parce qu'ils sont inhabités - mais pour cette raison même, ils sont restés français.

Pourquoi et comment, chaque 1er août, la France s'agrandit

L'île des Faisans, située entre la France et l'Espagne, est depuis 1901 en indivision perpétuelle entre les deux pays. C'est-à-dire que l'île est administrée alternativement par les deux pays. Tous les ans au 1er août la France s’agrandit légèrement de 0,003km²… Et au 1er février l’Espagne récupère ce territoire.

Des territoires oubliés... mais stratégiques !

Beaucoup d'îles ont été oubliées parce qu'elles subissent un climat trop rigoureux pour être habitées, parce qu'elles sont trop petites pour être notables… parce qu'elles ne présentent a priori aucun intérêt. Aucun, vraiment ? Elles peuvent représenter pourtant un intérêt scientifique, un enjeu stratégique, la possibilité à des territoires très peuplés de s'étendre (ex : Monaco)... ou encore parce qu'elles sont riches en ressources minières ou halieutiques.

C'est le cas par exemple des îles Éparses dans l’océan Indien. Lorsque Madagascar est devenu un territoire autonome, un décret l'a détaché des îles alentours, ces fameuses îles Éparses… A l'époque, celles-ci paraissaient ne présenter qu'un intérêt très relatif. Aujourd'hui en revanche... On y aurait trouvé un gisement de pétrole d'un volume comparable à celui de Dubaï !

Vue aérienne d'Europa, une des îles Éparses
Vue aérienne d'Europa, une des îles Éparses © Roger KERJOUAN

Certaines terres sont franchement fantomatiques

Connaissez-vous l’île Julia ? Non ? Elle est pourtant assez proche de la France métropolitaine, juste au sud de la Sicile.

En 1831, suite à une éruption volcanique, une terre marine émerge. Elle est rapidement revendiquée par plusieurs pays : le Royaume de Naples, le Royaume-Uni et la France. Heureusement... Quelques mois plus tard, au moment où les choses commencent à se tendre entre les différents conquérants, l’île a le bon goût de disparaître !

Bruno Fuligni explique que "ce qui apparaissait au-dessus du niveau de la mer n’était constitué que de cendres. L’action des vagues et du vent ont fini par les disperser. L'île Julia est en fait un volcan sous-marin dont la pointe la plus élevée est à 8 mètres sous le niveau de la mer"

Cette île intermittente a refait surface régulièrement depuis : en 1863, 1893, 1930…

Illustration de l'île "Julia", aussi appelée "Fernandea", 1831
Illustration de l'île "Julia", aussi appelée "Fernandea", 1831 © Domaine public - George Walter

Mais aussi... Kerguelen, Chesterfield, Floreana…

D'autres territoires français sont étonnants... L'histoire de la découverte des îles Kerguelen, ou comment le "Nouveau Christophe Colomb" a rencontré la déchéance ? Pourquoi et comment les îles Chesterfield, qui ne sont qu'un tas de guano, sont devenues territoires français ? Pourquoi Barcus, une commune des Pyrénées Atlantiques, revendique la possession de Floreana, une île des Galapagos (Equateur) ?...

Écoutez Bruno Fuligni au micro de Daniel Fiévet (15'49) :

Vue des îles Kerguelen
Vue des îles Kerguelen © Getty / DeAgostini/Getty Images
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.