L'archevêque de Cantorbéry Justin Welby
L'archevêque de Cantorbéry Justin Welby © REUTERS/Gareth Fuller/Pool

Il devrait y avoir des femmes évêques Anglicanes d'ici la fin 2014. Le Synode général de l'Eglise d'Angleterre s'est prononcé mercredi en faveur de l'ordination des femmes évêques. La mesure doit encore passer plusieurs étapes avant d'être entérinée.

Le principe a été approuvé à une écrasante majorité : 378 votes, 8 contre et 25 abstentions. Une réforme historique, repoussée de quelques voix il y a un an, grâce à une minorité de blocage au Synode, ce qui avait accentué les lignes de fracture au sein de l'institution.

Les précisions de Franck Mathevon, depuis Londres

###

La question divise le clergé

L'Eglise d'Angleterre, qui autorise déjà l'ordination de femmes prêtres, s'était vu reprocher une approche rétrograde contrastant avec l'attitude plus progressiste d'autres églises anglicanes dans le monde, notamment l'Eglise du Pays de Galles, qui autorisent les femmes évêques.

Et ce, sur fond de désaffection croissante des fidèles, comme l'a rappelé récemment l'ancien archevêque de Cantorbéry George Carey, en s'inquiétant du risque de voir l'Eglise d'Angleterre "disparaître à la prochaine génération ".

La question de l'admission des femmes dans le clergé divise profondément la communauté anglicane dans le monde, qui compte environ 80 millions de membres.

Un synode général en février 2014

Des femmes évêques exercent déjà aux Etats-Unis, en Australie, au Canada et en Nouvelle-Zélande mais la mesure rencontre une vive opposition dans les églises anglicanes de nombreux pays en voie de développement qui se refusent à l'idée même de femmes prêtres.

Le projet doit maintenant faire l'objet d'un nouveau vote en synode général en février 2014, être ensuite approuvé par chaque diocèse, revenir devant un synode général en juillet ou novembre, puis être endossé par le Parlement.

Le soutien de David Cameron

Le chef spirituel de l'Eglise d'Angleterre, l'archevêque de Cantorbéry Justin Welby, est en faveur de cette mesure. Il a enregistré une nouvelle marque de soutien de la part du Premier ministre David Cameron.

Je suis fermement en faveur des femmes évêques, et j'espère que l'Église d'Angleterre adoptera cette démarche clé afin de raffermir sa place en tant qu'Église moderne en phase avec notre société. (David Cameron)

L'Eglise dispose d'un statut officiel en Angleterre puisque son gouverneur suprême est la reine Elizabeth II.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.