Une pétition sur le site de la Maison Blanche réclamant que Trump publie sa feuille d'impôts a recueilli près de 400 000 signatures. Mais Trump reste droit dans ses bottes.

Un manifestant à New York demande à Trump de publier ses déclarations d'impôts
Un manifestant à New York demande à Trump de publier ses déclarations d'impôts © Reuters / Lucas Jackson

Aux Etats-Unis, tous les candidats à la présidence ont publié leurs déclarations d'impôts depuis 1976, même si la loi ne les y oblige pas. Tous sauf un : Donald Trump.

Le site de la Maison-Blanche accueille la pétition

En 2011, Barack Obama a lancé sur le site de la Maison-Blanche "We the people", permettant à tous les citoyens de lancer une pétition pour demander à la Maison Blanche d'agir sur un sujet. Si une pétition recevait 100 000 signatures sur les 30 premiers jours, elle appelle forcément une réponse de l'administration.

Concernant les impôts de Donald Trump une pétition a été lancée en ligne le 20 janvier, jour de l'investiture de Donald Trump. Elle réclame que Trump rende publique sa feuille d'impôts et toutes les informations qui permettront de vérifier les chiffres. La pétition a rapporté 383 000 signatures, au 27 janvier au matin, et elle est toujours active sur le site de la Maison Blanche. On ignore si Trump réagira. Mais sa conseillère Kellyane Conway a d'ores et déjà prévenu qu'il ne publierait pas ses impôts :

Donald Trump ne rendra pas ses impôts publics. Cela n'intéresse personne. Il a été élu, c'est tout ce qui importe. Kellyanne Conway, conseillère de Donald Trump

Il n'est sûrement pas aussi riche qu'il le dit

►►►ALLER PLUS LOIN | Combien vaut Donald Trump?

Sa feuille d'impôt a été un sujet récurrent de la campagne, avec une Hillary Clinton plus déterminée que jamais. Devant le refus systématique de Trump de publier sa déclaration, certains médias supposent que les déclarations montreraient qu'il est bien moins riche qu'il le dit. Or, la phrase "je suis riche" est omniprésente dans ses discours.

►►►REGARDER | The Daily Show sur Comedy Central(en anglais)

►►►REGARDER | ABC news : Selon le New York Times, Trump a accusé une perte de 915 millions de dollars en 1995

Il n'a pas payé d'impôts fédéraux pendant au moins dix ans

Grâce aux multiples dispositifs d'optimisation et d’exonération fiscales sur les casinos, Trump a échappé à l'impôt. Ces révélations du New York Times en novembre dernier durant la campagne présidentielle n'ont pas empêché l'homme d'affaires d'être élu. Ces manoeuvres fiscales, aujourd'hui illégales, lui ont permis potentiellement d'éviter "de payer des dizaines de millions de dollars d'impôt fédéral sur le revenu".

Ça veut dire que je suis futé! avait plaisanté Trump lors d'un débat face à Clinton

Selon le New York Times, le stratagème litigieux remonte aux années 90, quand Donald Trump s'était lancé dans la construction de casinos en s'endettant lourdement auprès d'investisseurs. Rapidement, plusieurs de ces établissements ont connu de graves difficultés financières et se sont déclarés en faillite, obligeant les créanciers de M. Trump à effacer une partie de sa dette. Or, selon le fisc, un effacement de dette est considéré comme un revenu imposable et aurait ainsi dû logiquement faire gonfler les impôts dus par le magnat de l'immobilier. Pour éviter une telle issue, Trump s'est débarrassé de manière comptable de cette dette annulée en l'échangeant contre des parts de sa société aux termes d'une opération dite de "equity-for-debt swaps".

Les opposants mettent de plus en plus la pression sur Trump... qui s'en moque !

Avant l'investiture de Trump le 20 janvier, le chanteur et DJ américain Moby avait dit qu'il accepterait de venir mixer à la cérémonie à Washington... à condition que le président élu publie ses déclarations d'impôts! Moby a indiqué avoir été approché par un agent pour se produire lors de l'un des bals donnés dans la capitale américaine le soir de la prestation de serment du milliardaire, le 20 janvier.

Une requête assez incongrue lorsqu'on connaît les convictions très ancrées à gauche de l'artiste, qui soutenait la candidate démocrate Hillary Clinton durant la campagne électorale.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.