[scald=35893:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Barack Obama et Nicolas Sarkozy sont convenus mardi de poursuivre leur effort militaire en Libye tant que Mouammar Kadhafi et ses proches n'auront pas rendu les armes, annonce mardi l'Elysée dans un communiqué.

Les présidents américain et français, qui se sont entretenus par téléphone, ont également exprimé leur volonté de "rassembler la communauté internationale derrière le peuple libyen, pour l'aider à engager la transition politique dans un esprit de réconciliation et d'unité nationale", dit un communiqué.

L'objectif sera "l'édification d'une Libye nouvelle, démocratique et pluraliste".

A cet égard, Barack Obama et Nicolas Sarkozy soulignent la contribution utile qu'apportera l'organisation prochaine à Paris d'une conférence internationale de soutien à la Libye.

Des insurgés libyens ont pénétré mardi à l'intérieur du complexe fortifié de Mouammar Kadhafi à Tripoli et ont tiré des coups de feu en l'air pour fêter l'événement.

Le dirigeant libyen, qui a affirmé être bien portant, a cependant assuré au président de la fédération internationale d'échecs (Fide), Kirsan Ilioumdjinov, qu'il était décidé à se battre jusqu'au bout.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.