Alors que Falloujah, assiégée par les forces irakiennes, reste un fief du groupe État Islamique, de nombreux civils tentent chaque jour de prendre la fuite, quitte à y laisser la v

Capture d'écran montrant des familles qui tentent de franchir l'Euphrate
Capture d'écran montrant des familles qui tentent de franchir l'Euphrate © Corbis

Alors que Falloujah, assiégée par les forces irakiennes, reste un fief du groupe État Islamique, de nombreux civils tentent chaque jour de prendre la fuite, quitte à y laisser la vie.

Après Tikrit ou Ramadi , c’est sans l’une des batailles les plus difficiles : celle de Falloujah , toujours aux mains des djihadistes depuis 2014.

Le 26 mai dernier, les unités d'élites des forces irakiennes suivies par un millier de soldats et des avions de la coalition ont lancé l'assaut, mais, depuis, 50.000 civils sont toujours pris au piège dans la ville au sol miné, lézardé de tunnels, quand les combattants islamistes sont regroupés dans les faubourgs sud.

Chaque jour, de nombreux habitants tentent de franchir l’Euphrate au péril de leur vie. Omar Ouahmane , notre envoyé spécial en Irak, les a rencontré.

►►►ÉCOUTER : Le reportage de Omar Ouahmane, au sud de Falloujah

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.