Fusillade au parlement canadien
Fusillade au parlement canadien © Reuters / Chris Watties

Un homme qui a blessé par balles un soldat canadien à Ottawa a été pourchassé par la police à l'intérieur même du parlement canadien, où une trentaine de coups de feu ont été tirés, ont rapporté des médias et un témoin.

L'édifice du parlement a été aussitôt bouclé et le Premier ministre, Stephen Harper, a pu quitter sans encombre l'enceinte du bâtiment, alors que des policiers convergeaient vers les lieux. Par la suite, un tireur a été abattu à l'intérieur du parlement canadien, a rapporté la chaîne CBC. Selon Radio Canada, "l'hypothèse de la présence d'un deuxième et d'un troisième tireur se confirme au fil des témoignages".La police de la capitale a dit qu'elle recherchait d'autres tireurs éventuels.Le militaire blessé près du Monument commémoratif de guerre du Canada, tout près du parlement est mort quelques heures après l'attaque.

Le récit de Pascale Guerricolas, correspondante de France Inter au Canada

Un employé du bâtiment présent sur les lieux a dit à Reuters avoir entendu tout d'abord un coup de feu, puis vu un homme vêtu de noir et portant une cagoule se précipiter vers le parlement avec son arme. L'homme a menacé un automobiliste qui l'a pris à son bord. Puis le conducteur a réussi à s'enfuir et l'homme a pris le volant et conduit jusqu'au parlement.Là, il a réussi à s'introduire dans le bloc central du parlement. Lundi, un islamiste canadien au volant d'un véhicule a fauché deux soldats canadiens, tuant l'un d'eux, près de Montréal, avant d'être abattu par la police après unecourse-poursuite.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.