Deux interpellations à la suite de la fusillade à Forest
Deux interpellations à la suite de la fusillade à Forest © MaxPPP

Deux suspects ont été interpellés en Belgique ce mercredi, à la suite de la fusillade ayant fait quatre blessés et un mort à Forest hier. La fusillade a eu lieu mardi lors d'une opération policière franco-belge dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris du 13 novembre. Le parquet fédéral belge a confirmé lors d'une conférence de presse ce mercredi que deux suspects étaient sous les verrous. Des évènements qui confirment que le réseau lié aux attentats est vaste.

Les médias belges avaient rapporté que les policiers étaient lancés à la recherche de deux suspects qui avaient pu prendre la fuite, mardi, à la faveur de la fusillade où un suspect a été tué et quatre policiers blessés.Au moins deux personnes étaient présentes dans l'appartement, et ont tiré notamment avec une kalashnikov sur les policiers lorsqu'ils sont entrés pour perquisitionner cet appartement qu'ils croyaient vide.

Opération policière franco-belge

Parmi les blessés de la fusillade de mardi figure une policière française. Aucun policier blessé n'est dans un état grave. La présence d'agents français sur les lieux était une coïncidence et non une indication que la perquisition initiale devait produire une avancée majeure dans l'enquête, ont souligné mardi les autorités belges.

L'un des supects qui se sont enfuis pourrait être un belgo-marocain de 27 ans qui aurait loué sous une fausse identité l'appartement de Charleroi ayant servi de base arrière aux responsables des attentats de Paris lors de leur fuite en Belgique. C'est lui aussi qui était le locataire de l'appartement de Forest où la police est intervenue hier.

Identification d'un nouveau personnage du réseau

Le corps de l'homme abattu par un policier des forces spéciales belges lors de la fusillade de mardi a été identifié. Il s'agit de Mohamed Bel Kahid, né le 9 juillet 1980, de nationalité algérienne, en séjour illégal en Belgique, peu connu de la police sauf pour un vol simple en 2014. Une kalashnikov a été retrouvée près de son corps, ainsi qu'un livre sur le salafisme et un drapeau du groupe état islamique. Aucun explosif n'a été découvert mais plusieurs armes se trouvaient sur les lieux, ainsi que des munitions.

Un suspect blessé

Une perquisition dans un autre immeuble proche a été effectuée dans la soirée, des armes et munitions ont été trouvées. Un homme a été placé en garde à vue. D'autres fouilles n'ont en revanche rien donné.

Plus tard dans la soirée, une personne blessée a été admise à l'hôpital pour une jambe cassée, la personne qui l'accompagnait a pris la fuite dès l'arrivée de la police. Ces personnes pourraient être impliquées dans les faits, mais les recherches sont toujours en cours. Le blessé a été placé en garde à vue .

Au total une cinquantaine de personnes ont été interpellées en Belgique depuis les attentats du 13 novembre à Paris, et une centaine de perquisitions ont été effectuées.

Niveau d'alerte inchangé

Le Premier ministre belge, Charles Michel, a convoqué une réunion d'urgence du conseil national de sécurité, mercredi . Malgré les évènements de ces deux jours, il a annoncé que le niveau d'alerte antiterroriste resterait inchangé, à trois sur une échelle de quatre et correspondant à une menace "possible et vraisemblable" .

Fusillade dans l'agglomération de Bruxelles à Forest
Fusillade dans l'agglomération de Bruxelles à Forest © Idé
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.