erdogan offre ses condoléances aux descendants des arméniens
erdogan offre ses condoléances aux descendants des arméniens © reuters
**Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a présenté mercredi ses condoléances aux descendants des Arméniens tués par les troupes de l'Empire ottoman en 1915. Une démarche sans précédent.** Dans un communiqué diffusé à la veille du 99e anniversaire du début du massacre, qu'Ankara refuse de reconnaître comme un génocide, le chef du gouvernement présente ses condoléances aux descendants d'Arméniens et parle d'événements "inhumains". Aucun de ses prédécesseurs n'avait encore présenté de condoléances aussi explicites. **Pour Patrick Devedjian, député UMP d'origine arménienne, "c'est une reconnaissance implicite du génocide."**
### "Un tremblement de terre" Erdogan, dont le communiqué est publié en neuf langues dont l'arménien, renouvelle son appel au dialogue avec Erevan (capitale de l'Arménie) et à la formation d'une commission d'enquête historique : > C'est avec cet espoir et cette conviction que nous souhaitons que les Arméniens ayant perdu la vie dans le contexte du début du XXe siècle reposent en paix et que nous exprimons nos condoléances à leurs petits-enfants. "Le fait d'avoir vécu des événements aux conséquences inhumaines, telles que la déportation, durant la Première Guerre mondiale ne doit pas empêcher Turcs et Arméniens de faire preuve de compassion et de se comporter humainement les uns avec les autres", ajoute le Premier ministre turc. **Pour Jean Kéhayan, journaliste et écrivain français d'origine arménienne, "c'est un tremblement de terre doublé d'un tsunami". Il est au micro de Marie-Christine Lauriol.**
La Turquie reconnaît que 500.000 Arméniens ont été tués entre 1915 et 1917. Les Arméniens parlent quant à eux de 1,5 million de morts, et de nombreux historiens et pays occidentaux utilisent le terme de génocide.
Génocide arménien : les condéolances d'Erdogan
Génocide arménien : les condéolances d'Erdogan © Idé
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.