Le Conseil Constitutionnel a censuré la loi pénalisant la négation des génocides (et donc du génocide des arméniens par la Turquie). A Ankara, le Gouvernement turc a salué une décision qui "a évité une grave crise" entre les 2 pays.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.