Le mouvement des "gilets jaunes" a essaimé en Wallonie, dans le sud francophone de la Belgique, et jusqu'aux Pays-Bas où les manifestations se sont déroulées ce samedi.

Environ 400 personnes ont été arrêtées samedi à Bruxelles durant la manifestations des "gilets jaunes"
Environ 400 personnes ont été arrêtées samedi à Bruxelles durant la manifestations des "gilets jaunes" © AFP / BELGA / James Arthur GEKIERE

Après une première manifestation vendredi 30 novembre, ce samedi les "gilets jaunes" étaient à nouveau dans la rue à Bruxelles. La police a estimé à un millier le nombre manifestants.

Les "gilets jaunes" ont tenté de se rapprocher du siège de l'Union européenne et des bâtiments ministériels avoisinants, que la police avait bouclé. Des affrontements ont éclaté. La police a interpellé plus de 400 personnes. Le calme n'est revenu qu'après cinq heures environ de tensions. 

Des barrages ont été mis en place par les "gilets jaunes" sur l'autoroute E17 vers Rekkem, une ville de Flandre occidentale, située près de la frontière avec la France et sur la E40, au niveau de la frontière franco-belge, à hauteur d'Adinkerque (nord). 

En Belgique comme en France, les "gilets jaunes" dénoncent un pouvoir d'achat en baisse la hausse du prix du carburant et celle des taxes sur le gaz et l'électricité. L'annonce de la non indexation du prix de l'essence en 2019 n'a pas calmé les manifestants. Ils réclament le départ du gouvernement de coalition dirigé par Charles Michel. Les prochaines élections législatives en Belgique auront lieu parallèlement aux élections européennes, fin mai.  

1 min

Écoutez le reportage à Bruxelles de Joana Hostein

Par Joana Hostein
Ils étaient environs 200 "gilets jaunes" à manifester à Amsterdam
Ils étaient environs 200 "gilets jaunes" à manifester à Amsterdam © AFP / ANP / Niels Wenstedt

Aux Pays-Bas aussi, les "gilets jaunes" manifestaient pour la deuxième fois ce samedi, même si les chiffres sont beaucoup plus modestes. Ils étaient environs 200 à Amsterdam, 200 à Rotterdam, 200 à Maastricht et 100 à La Haye selon le quotidien néerlandais Algemeen Dagblad

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.