David Cameron démissionnera ce mercredi 13 juillet au soir. La ministre de l'Intérieur Theresa May deviendra alors Premier ministre.

Theresa May future Premier ministre britannique
Theresa May future Premier ministre britannique © Reuters / Andrew yates

Eurosceptique convaincue, Theresa May a su apparaître comme la candidate de consensus en surfant sur les vagues pro et anti Brexit pendant la campagne du referendum sur la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne.

Pourtant,   elle avait annoncé en début d'année vouloir suivre  le  Premier ministre David Cameron et  défendre le maintien dans l'UE. Mais elle a également utilisé des arguments des pro-Brexit, comme  une limitation de l'immigration. Au final, elle a réussi à se faire accepter  par les  deux camps.

La nouvelle Thatcher?

Cheveux gris coupés courts , fille de pasteur, cette conservatrice de  soixante ans située plutôt à la droite du parti tente de casser son image de femme froide et exigeante.  Elle n'est pas bonne en communication et manque  de chaleur humaine .  C'est pour cette raison qu'elle vient de diffuser  une série de photos personnelles, dont plusieurs la montrent tendrement enlacée avec son mari banquier, ou encore des photos de son mariage en 1980.

Au ministère de l'Intérieur,  elle s'est montrée très ferme, tant au sujet des délinquants, des  sans-papiers ou des prêcheurs islamistes.

Autoritaire  et compétente,  elle  sait se montrer cassante , ce  qui lui vaut le surnom de  "nouvelle Margaret Thatcher".

Theresa May, au milieu d'un champ de ruine
Theresa May, au milieu d'un champ de ruine © Radio France / Visactu

"Le prochain qui va se rendre compte que je suis difficile, c'est Jean-Claude Juncker", a-t-elle déclaré pour donner le ton des négociations de sortie de l'UE avec le président de la Commission européenne.

Une carrière exemplaire

En 2002, Theresa May devient  la première femme  secrétaire générale d'un parti conservateur.

De 1999 à 2010, elle occupe différents postes dans le cabinet fantôme des conservateurs. En 2005, elle prête main forte à David Cameron dans sa conquête du parti.

Lorsqu'il est élu chef du gouvernement en 2010, May  obtient le portefeuille de l'Intérieur, qu'elle conservera lors de sa réélection en 2015.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.