Grèce : pas de nouveau plan avant quatre semaines
Grèce : pas de nouveau plan avant quatre semaines © MaxPPP

La Grèce espère pouvoir conclure les négociations d'un nouveau plan de renflouement financier avec ses créanciers d'ici mardi matin au plus tard.

Des ministres grecs et des représentants des institutions européennes et du FMI ont repris leurs discussions lundi matin après une séance marathon qui a duré jusqu'en fin de nuit dimanche. L'accord sur le plan d'aide sur trois ans, de plus de 80 milliards d'euros, doit être bouclé d'ici le 20 août pour permettre à Athènes de rembourser son prêt à la BCE.

Il s'agit pour Athènes de donner des gages de bonne volonté en acceptant des réformes d'assainissement de l'économie du pays, en échange du plan d'aide . Les mesures que le gouvernement sera tenu de mettre en oeuvre seraient principalement fiscales et comprendraient par exemple la suppression de crédits d'impôts dont bénéficient les agriculteurs utilisant du carburant subventionné ou un encadrement plus strict des arriérés d'impôts dus à l'Etat.

Les prochaines mesures d'austérité risquent de provoquer une scission de Syriza

Pour faire passer certaines mesures sociales difficiles, le Premier ministre Alexis Tsipras a annoncé lundi, hors cadre de l'accord, une plus forte imposition des députés et une baisse du traitement des ministres :

Quand la question de la suppression des avantages fiscaux des agriculteurs est mise sur la table des négociations, nous ne pouvons pas jouer les indifférents concernant nos propres avantages.

A Athènes ma correspondance d'Angélique Kourounis

Une réunion des ministres des Finances de la zone euro pourrait se tenir vendredi prochain 14 août pour valider le résultat des négociations.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.