Les salariés du métro de Sao Paulo ont voté la suspension de la grève
Les salariés du métro de Sao Paulo ont voté la suspension de la grève © Radio France / Nicolas Mathias

Les salariés du métro de Sao Paulo ont voté lundi en faveur de la suspension d'une grève qui perturbait le trafic de la plus grande ville du Brésil. Mais ils pourraient reprendre leur mouvement jeudi, journée d'ouverture de la Coupe du monde de football.

► ► ► DOSSIER | La Coupe du Monde au Brésil

Plus tôt dans la journée, avant ce vote, la police brésilienne a eu recours aux gaz lacrymogènes lundi pour disperser des employés du métro en grève. Et peu après l'intervention des forces de l'ordre pour dégager l'accès à la station de métro d'Ana Rosa, la société de transports a annoncé avoir renvoyé 60 employés en grève, décision qui, selon certains, risque d'aggraver encore un peu plus les tensions.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Coupe du monde : les manifestations avant l'inauguration

Le mouvement de grève a de nouveau provoqué de gros embouteillages lundi, comme a pu le constater l'envoyée spéciale de France Inter, Julie Pietri

Même si elle est suspendue, la grève vient renforcer les inquiétudes de ceux qui pensent que le gouvernement brésilien ne sera peut-être pas en mesure d'empêcher les différents mouvement de protestations qui secouent le pays de perturber la Coupe du monde.

Les employés menacent de reprendre le mouvement jeudi, journée d'ouverture du Mondial de football
Les employés menacent de reprendre le mouvement jeudi, journée d'ouverture du Mondial de football © Radio France / Nicolas Mathias

Les organisateurs de l'évènement ont cependant noté avec soulagement que le Mouvement des travailleurs sans toit (MTST), à l'origine de nombre de manifestations ces dernières semaines, a annoncé un accord avec le gouvernement et dit qu'il ne descendrait pas dans les rues pendant le tournoi.

Les salariés réclament une augmentation de 12 % de leurs salaires

"La Coupe du monde n'est pas pour nous un prétexte" pour faire grève, a déclaré Paulo Pasin, président de Fenametro, le syndicat national des employés de métro. "Nous souhaitons la reprise des négociations", a ajouté Paulo Pasin.

La Coupe du monde débute jeudi par une rencontre Brésil-Croatie au stade Arena Corinthians de Sao Paulo. Les employés réclament une augmentation de 12 % de leurs salaires, tandis que la compagnie des transports leur propose 8,7 %.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.