Alors que la liste des actrices accusant Weinstein de harcèlement sexuel s'allonge, d'autres puissants d'Hollywood pourraient être inquiétés.

L'Académie des Oscars se réunit en urgence sur le cas Weinstein
L'Académie des Oscars se réunit en urgence sur le cas Weinstein © Reuters / Lucy Nicholson

Les hommes d'Hollywood semblent s'inquiéter alors que le grand déballage continue dans l'affaire Harvey Weinstein.

Mercredi soir, c'est l'acteur Ben Affleck qui a été poussé à s'excuser :

Je me suis mal conduit envers mademoiselle Burton et je m'en excuse sincèrement.

Auparavant, une journaliste avait posté une vidéo datant de 2003 où l'acteur saisissait le sein d'une jeune actrice, Hilarie Burton, en plaisantant...

Par ailleurs, l'actrice Rose Mc Gowan, l'une des victimes présumées de Weinstein, avait accusé Affleck d'être précisément au courant des actes du producteur depuis des années. Cette dernière était même entrée en début de semaine dans une bataille de tweets avec Ben Affleck.

Son compte a d'ailleurs été temporairement suspendu par Twitter ce jeudi matin.

Plusieurs réalisateurs visés

De son coté l'actrice Léa Seydoux, l'une des dernières à avoir témoigné dans la presse contre Harvey Weinstein, va encore plus loin dans son témoignage publié dans the Guardian :

Dans ce milieu, des réalisateurs abusent de leur pouvoir. Ils sont très influents. Avec Harvey, c'était physique. Mais avec d'autres, il y a les mots.

Selon Léa Seydoux, il faut être forte pour être actrice tant elles sont confrontées à des actes répréhensibles de la part d'hommes puissants.

La première fois qu'un réalisateur a fait des remarques déplacées envers moi, j'avais une vingtaine d'années. "J'aimerais coucher avec toi, j'aimerais te baiser"... Un autre a essayé de m'embrasser. Il devenait fou parce que je ne voulais pas coucher avec lui.

C'est le tout Hollywood qui est dans le collimateur avec ces révélations sur Harvey Weinstein depuis jeudi et l'enquête du New York Times, où 8 femmes témoignent

Des hommes, victimes aussi de harcèlement ?

Harvey Weinstein ne serait que "le sommet de l'iceberg", insiste l'acteur et réalisateur Rob Schneider ("Inside Amy Schumer") dans une vidéo publiée par le site people TMZ.

Il dit avoir été lui-même harcelé par un cinéaste célèbre lorsqu'il était jeune.

Rob Schneider
Rob Schneider © AFP / Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Les acteurs, les actrices plus que les hommes, sont particulièrement vulnérables. Ils ont besoin d'un agent et les agents sont répugnants aussi. Les directeurs de casting, les producteurs, les réalisateurs, c'est partout dans le milieu

L'acteur james Van der Beek, qui incarne le personnage principal dans la série Dawson, vient de révéler avoir été victime "d"hommes plus vieux et puissants" :

Des hommes plus vieux et puissants m'ont touché les fesses, ils m'ont coincé dans des conversations sexuelles quand j'étais plus jeune

Un autre acteur, Terry Crews révèle un évènement qui l'a marqué : un réalisateur célèbre aurait saisi ses parties génitales lors d'une soirée, le tout devant la femme de l'acteur. Terry Crews n'a pas porté l'affaire plus loin car il avait peur d'être blacklisté.

Toute cette affaire avec H.W. réveille mon syndrome post-traumatique. Pourquoi ? Parce que ce genre de choses M'EST arrivé.

Je comprends et compatis avec celles qui sont resté silencieuses. Mais Harvey Weinstein n'est pas le seul à faire ça..

Il se reconnaitra. Parfois il faut attendre de comparer tes propos avec ceux d'autres victimes pour avoir la force de témoigner.

La loi du silence

Nombreux sont les acteurs qui, aujourd'hui, affirment qu'ils ne savaient pas. Mais en réalité, la réputation de Weinstein et d'autres hommes puissants de Hollywood n'était plus à faire, comme le montrent des extraits de séries télé ou de cérémonie des Oscars :

Pour Joe Biden :

Les hommes puissants d'Hollywood doivent parler ! Ne rien dire c'est être complice !

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.