Economistes et responsables politiques ne parviennent pas encore à évaluer le coût de l'ouragan qui frappe le Texas. Mais les montants s'annoncent d'ores et déjà considérables.

Harvey devrait faire partie des ouragans les plus coûteux des Etats-Uins
Harvey devrait faire partie des ouragans les plus coûteux des Etats-Uins © AFP / BRENDAN SMIALOWSKI

Au-delà du drame humain, Harvey est aussi une catastrophe économique. Les communes et les nombreux quartiers de Houston transformés en lacs mettront des années à se remettre, estiment les observateurs.

Les officiels se disent incapables aujourd'hui de chiffrer avec certitude le coût des dommages et l'impact économique de la catastrophe. La fourchette avancée va de 30 milliards de dollars à 100 milliards. Houston, quatrième ville américaine avec 2,3 millions d'habitants (derrière New York, Los Angeles et Chicago), connaît des pluies diluviennes depuis cinq jours, et devrait encore subir cette situation pendant au moins 24 heures.

L'administrateur de la Fema, l'agence publique qui regroupe les services fédéraux d'aide d'urgence, attend plus de 450 000 demandes d'aide de la part de sinistrés. Brock Long a affirmé sur CNN :

Nous allons être ici pendant des années.

Traduction : le coût du nettoyage après Harvey sera un nouveau test pour Trump et les Républicains. Vers une fin rapide de l'impasse sur un plafond budgétaire ?

Raffineries, aéroports, entreprises, commerces fermés

Les deux aéroports de Houston sont fermés depuis lundi, huit raffineries de pétrole (elles traitent 1/8e du brut produit par les Etats-Unis) sont également fermées. Conséquence, le prix du carburant pourrait très prochainement augmenter partout dans le pays.

1/5ème du pétrole américain est produit dans le golfe du Mexique
1/5ème du pétrole américain est produit dans le golfe du Mexique © Visactu / Visactu

De leur coté, les analystes financiers pensent que les pertes couvertes par les compagnies d'assurance liées à la catastrophe pourraient atteindre 20 milliards de dollars.

Si un tel montant est avéré, il s'agirait de l'une des tempêtes les plus coûteuses de l'histoire pour les assureurs américains. Les dégâts provoqués par les inondations ne sont pas couverts par les contrats d'assurance-habitation ordinaires et sont pris en charge par l'Etat fédéral américain. En revanche, les dégâts induits par des inondations subis par les entreprises sont inclus dans les contrats d'assurance.

Les trois ouragans les plus coûteux de l’histoire des Etats-Unis ont tous eu lieu ces dix dernières années.

Harvey, qui a frappé les industries pétrolières et pétrochimiques américaines pourrait dépasser ces chiffres. Sans parler de l'énorme pollution attendue une fois les eaux retirées.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.