Harvey Weinstein, inculpé la semaine dernière par un grand jury de viols et d'agression sexuelle, a plaidé non coupable mardi matin devant la Cour suprême de Manhattan (New-York). L'affaire s'oriente donc vers un procès, dans plusieurs mois.

Harvey Weinstein a plaidé non coupable de viol et agression sexuelle ce mardi 5 juin 2018 à New-York
Harvey Weinstein a plaidé non coupable de viol et agression sexuelle ce mardi 5 juin 2018 à New-York © AFP / Kevin Hagen / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Le producteur déchu de 66 ans risque jusqu'à 25 ans de prison s'il est condamné. Il n'a prononcé que quelques mots lors de l'audience, devant une salle comble, dont "not guilty". A plusieurs reprises, il a répondu "oui", lorsque le juge lui rappelait les conditions de son placement en liberté surveillée.  

Liberté surveillée

Harvey Weinstein reste en liberté. Il a dû verser un million de dollars de caution, doit rendre son passeport, porter un bracelet électronique et ne peut se déplacer que dans les Etats de New York et du Connecticut. C'est son avocat, Benjamin Brafman, qui a parlé pendant l'essentiel de l'audience, rappelant la présomption d'innocence dont doit bénéficier son client. L'identité de la femme qui accuse Weinstein de viol n'a pas été révélée. La femme qui l'accuse d'agression sexuelle est Lucia Evans, aujourd'hui consultante en marketing et à l'époque aspirante actrice. 

Vers un procès pénal ET civil ? 

Catalyseur du mouvement #MeToo, il est accusé par environ 80 femmes d'abus sexuels allant du harcèlement au viol. Parmi ses accusatrices : les actrices Ashley Judd, Rose McGowan, Asia Argento etc. Il fait d'ailleurs l'objet d'enquêtes criminelles également à Los Angeles et Londres, mais New York est la seule juridiction où il ait été inculpé pour l'instant. Il a également été attaqué au civil par une dizaine de femmes

La préparation de son procès devrait prendre des mois, et la défense devrait notamment se battre pour essayer d'empêcher d'autres femmes qui affirment avoir été agressées par lui de témoigner à la barre. Finalement, si le procès semble perdu d'avance à ses avocats, le producteur est toujours à même de plaider coupable afin de conclure un accord avec le procureur et être contraint ainsi à une peine réduite. 

Weinstein reviendra devant la cour le 20 septembre prochain. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.