la crimée demande officiellement son rattachement à la russie
la crimée demande officiellement son rattachement à la russie © reuters

Joie en Crimée lundi où 97% des votants ont plébiscité la séparation avec l'Ukraine et la demande de rattachement à la Fédération de Russie. Vladimir Poutine s'exprimera mardi devant à propos de la Crimée.

A Moscou, les médias ont salué lundi matin le résultat du référendum.

Le président de la Douma Sergueï NarychkineIl a par indiqué que le parlement risse prendrait "rapidement et de manière efficace" toutes les mesures nécessaires pour permettre un rattachement de la Crimée à la Russie.

Vladimir Poutine s'exprimera mardi après-midi devant le Conseil de la Fédération à propos de la Crimée. Il est peu probable que le Président russe fasse marche arrière.

L'analyse de Marc Crépin à Moscou

Dimanche 97% des votants en Crimée ont plébiscité la séparation avec l'Ukraine et la demande de rattachement à la Fédération de Russie.

Nous rentrons à la maison !

C’est ce qu’à crié le Premier ministre de Crimée, Serguiï Axionov, place Lénine à Simféropol, avant d'entonner l'hymne national russe avec la foule et une chorale de chanteurs en tenue de marin de la Flotte de la mer Noire.

A Kiev, le Parlement ukrainien a approuvé au même moment une mobilisation partielle de ses forces armées pour faire face à "l'ingérence de la Russie dans les affaires intérieures de l'Ukraine".

Lundi, le Parlement de Crimée a voté ce rattachement, l'introduction du rouble comme monnaie officielle et la nationalisation des biens de l'Etat ukrainien dans la région sécessionniste. Selon les autorités séparatistes, le taux de participation a été de 81%. Les soldats ukrainiens doivent se rallier ou partir. La Crimée passera le 30 mars au fuseau horaire de Moscou.

Le reportage en Crimée de Julie Pietri

Les occidentaux annonce de nouvelles sanctions

L'Union européenne et les Etats-Unis ont adopté lundi des sanctions ciblées contre de hauts responsables ukrainiens pro-russes ou russes très près du président russe, au moins côté américain.

Côté américain, 11 personnes ont été visées par des gels d'avoirs aux Etats-Unis, dont le vice-Premier ministre, Dmitri Rogozine.

De leur côté, les ministres européens des Affaires étrangères appliqueront désormais des sanctions concernant les avoirs et les visas de 21 responsables ukrainiens et russes. Les sanctions européennes ont été décidées pour une durée de six mois renouvelables.

Parallèlement, les Européens s'apprêtent à signer le volet politique de l'accord d'association UE-Ukraine, probablement vendredi, soit le jour où le Parlement russe devrait avaliser le rattachement de la Crimée.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.