La candidate a reconnu sa défaite mercredi constatant que la nation américaine était plus divisée qu'elle l'avait imaginé. Les démocrates avaient-ils fait le bon choix ?

USA 2016 : Clinton perd devant Trump
USA 2016 : Clinton perd devant Trump © AFP / Brendan Smialowski

Hillary Clinton c'est la notoriété, c'est une femme de réseau, c'est l'expérience... De nombreuses stars sont venues la soutenir, Barack Obama a enchaîné jusqu'à trois meetings par jour pour la soutenir.

Mais Clinton, c'était la continuité, et les Américains ont voulu du changement. C'est ce qui ressort des nombreuses interviews à l'issue du scrutin. Hillary Clinton, c'est les années 80.

USA 2016 : Hillary Clinton a perdu devant Donald Trump
USA 2016 : Hillary Clinton a perdu devant Donald Trump © AFP / AFP

Une stratégie défensive

Elle a sûrement sous-estimé la campagne de Trump, elle a sous- estimé la colère des blancs pauvres des États du Midwest et du Sud. Elle l'a elle même reconnu lors de son discours de mercredi soir, lorsqu'elle a reconnu officiellement sa défaite et qu'elle a admis que la "nation est plus divisée que nous pensions".

ÉCOUTER | Le reportage de Géraldine Hallot, mercredi midi, à New York auprès des démocrates

Une femme détestée, y compris à gauche

Des centaines de milliers d'électeurs démocrates ont voté Clinton en se bouchant le nez. Il est rare de voir un politique susciter autant de haine. Elle n'obtenait avant la campagne que 44% d'opinions favorables. Les féministes ne la jugent pas des leurs, elle qui est restée aux cotés de son mari Bill après toutes ses frasques. Et les familles américaines ont également été choquées lorsqu'elle a déclaré dans les années 90 qu'elle aurait pu rester femme au foyer mais qu'elle avait préféré poursuivre sa carrière.

Elle a voté pour l'invasion de l'Irak , elle a poussé pour l'intervention en Libye.

Dans cette campagne, Hillary Clinton aura tenté, sans succès d'être la candidate des femmes, celle qui briserait le plafond de verre. Raté là aussi mais la candidate, durant son discours de mercredi, aura eu des mots forts pour souhaiter qu'une autre femme réussisse où elle a raté. Encourageant les jeunes à s'investir comme elle l'a fait durant toute sa vie d'adulte.

"Deux Clinton pour le prix d'un"

"Deux Clinton pour le prix d'un" : cette phrase, c'est Hillary Clinton elle-même qui l'a prononcée lors de l'élection de Bill comme président, en 1992, choquant une grande partie de l'opinion publique.Hillary Clinton a su s'entourer de vrais pros dans son cercle rapproché, mais elle est restée comme la candidate de l'establishment.

USA 2016 : Clinton s'est entourée de personnalités expérimentées
USA 2016 : Clinton s'est entourée de personnalités expérimentées © AFP / AFP

Les affaires

Clinton a été empêtrée dans plusieurs affaires comme celle de Whitewater, projet immobilier qui a conduit à d'interminables enquêtes. Elle a favorisé des proches en leur attribuant des postes de collaborateurs à la Maison Blanche.

L'affaire des e-mails cachés est la plus récente. Révélée par le New York Times en 2015, elle a rebondi avec l'annonce de l'enquête du FBI, qui finalement a été abandonnée trois jours avant le vote.

USA 2016 : l'affaire des emails d'Hillary Clinton
USA 2016 : l'affaire des emails d'Hillary Clinton © Visactu / Visactu

Le rôle des pro-Sanders

L' actrice et militante écologiste Susan Sarandon est devenue l'égérie des électeurs de gauche qui ne voulaient pas voter Clinton, même si Bernie Sanders, pour qui ils avaient voté à la primaire démocrate, les appelait à voter Clinton.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.