Barack Obama et François Hollande
Barack Obama et François Hollande © Reuters

François Hollande et Barack Obama devant les journalistes du monde entier. Les deux présidents ont tenu hier une conférence de presse, au deuxième jour de la visite du président français. Les temps forts.

Vous ne me connaissiez pas, moi je vous connaissais

François Hollande prend la parole et s'adresse à Barack Obama pour cette conférence de presse depuis la Maison Blanche.

Je viendrai en France pour l'anniversaire du Débarquement

Barack Obama annonce officiellement qu'il se rendra en Normandie à l'invitation de François Hollande le 6 juin pour le 70ème anniversaire du Débarquement. Il y a cinq ans il avait participé au 65 ème anniversaire en compagnie de Nicolas Sarkozy.

Politique étrangère

Nous allons continuer notre coopération sur le Mali et la République Centrafricaine

Les deux présidents s'accordent pour continuer d'unir leurs forces sur ces deux dossiers sensibles. Barack Obama a également salué le "courage et la détermination" de son homologue français : "Du Mali à la Syrie et l'Iran, vous avez fait preuve de courage et de détermination et je veux vous remercier pour votre leadership et votre partenariat étroit avec les Etats-Unis", a t-il déclaré.

La France est l'un des alliés les plus proches des Etats-Unis

Barack Obama rassure François Hollande sur les relations entre les deux Etats. La confiance entre les Etats-Unis et la France, mise à mal par les révélations d'Edward Snowden sur les programmes de surveillance américains, a été restaurée."Sur la question NSA, à la suite des révélations qui ont été celles de Snowden, nous avons établi une clarification entre le Président Obama et moi-même sur le passé", a souligné le chef de l'Etat français.

Nous ne pensons pas pour l'heure qu'il y ait une solution militaire à ce problème

La réponse de Barack Obama à la question d'un journaliste à propos du conflit en Syrie. François Hollande tient aussi à s'exprimer sur ce sujet. Le président français reconnait que l'action est pour l'instant trés insuffisante dans le pays. La France et les Etats Unis assurent qu'ils continuent à soutenir une opposition modérée et l'aide humanitaire. Barack Obama affirme que les deux pays ont mis en place un plan pour détruire les armes chimiques.

"Chaque jour qui passe de plus en plus de gens en Syrie souffrent", explique Barack Obama

Les sanctions ne pourront être levées que si on obtient un accord définitif

François Hollande s'exprime sur l'Iran. Le pays avait accepté fin novembre à Genève, un accord de six mois sur un gel de certaines de ses activités nucléaires en échange d'une levée partielle des sanctions. Le président français qui met aussi en garde les entreprises françaises qui prospectent dans le pays. Une délégation de 116 représentants d'entreprises menée par le Medef International s'est rendue à Téhéran début février. Même avertissement du côté du président américain Barack Obama . Il prévient les entreprises étrangères qu'elles le font à "leurs risques et périls" et promet "une pluie de sanctions" sur celles qui ne respecteraient pas l'embargo international.

"Le président de la république n'est pas le président de l'organisation patronale", explique François Hollande

Les deux présidents ont achevé leur journée par un somptueux diner d'Etat en présence de quelques trois cent invités.

Hollande attendu dans la Silicon Valley

Le voyage de François Hollande aux Etats-Unis se poursuit ce mercredi en Californie, dans la Silicon Valley. Le président doit endosser le costume de VRP de la "start-up République". L'expression a été inventée par l'Elysée. Le but ? Montrer que la France est un pays propice à la création d'entreprises innovantes.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Le zoom de la rédaction : San Francisco et les start-up françaises

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.