Ukraine
Ukraine © Reuters / Vasily Fedosenko

François Hollande a déclaré samedi à Moscou attendre un cessez-le-feu dans les prochains jours en Ukraine et a souhaité qu'il soit parfaitement respecté. Le président français, qui s'exprimait à l'issue d'une rencontre avec Vladimir Poutine, a dit espérer que "le cessez-le-feu qui sera proclamé demain ou après-demain puisse être effectif, c'est-à-dire pleinement, entièrement respecté".

Dans une déclaration diffusée par des télévisions françaises, il a également demandé "qu'il y ait des échanges deprisonniers (...) un dialogue politique entre Ukrainiens dans le cadre de l'intégrité territoriale de l'Ukraine" et "qu'il puissey avoir le respect des frontières, notamment entre l'Ukraine et la Russie".

François Hollande :

Je voulais avec le président Poutine envoyer un message qui est celui de la désescalade et aujourd'hui elle est possible.

Le président russe a pour sa part déclaré que la Russie soutenait l'intégrité territoriale de l'Ukraine et qu'il espérait un cessez-le-feu rapide dans l'est du pays. A Kiev, le président ukrainien Petro Porochenko, avec lequel François Hollande s'est entretenu dans la journée par téléphone, a annoncé qu'un accord préliminaire avait été conclu en vue de la tenue de pourparlers mardi à Minsk.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.