Une collection documentaire proposée par Daniel Leconte, Coproduction Daniel Leconte : ARTE France, DOC EN STOCK

Cuba sans Fidel

Un film de Lea Viktoria et Frédéric Vassort avec Daniel Lecomte

A l'occasion des élections législatives de janvier (avec bien sûr un parti unique) un road movie qui met à jour un régime au bord de l'épuisement. Au delà des mythes révolutionnaires quid de l'école, de la santé, encore présentés comme les symboles du régime ? A quoi rêve-t-on quand on a 20 ans à Cuba? D'une ancienne caserne transformée en école (qui continue à former les jeunes au "catéchisme révolutionnaire"), à la réalité apocalyptique des hôpitaux, le film montre que la vie des cubains est à des années lumière du rêve castriste. Un voyage qui jette une lumière crue sur ce système kafkaïen de double monnaie avec lequel les Cubains jonglent pour satisfaire leurs besoins les plus basiques.

Représentation du Ché
Représentation du Ché © Dock en Stock

On ne montre souvent de Cuba que la capitale la Havane et son folklore tropical,le voyage proposé ce soir nous fait, lui, traverser toute l'île à la rencontre de ses habitants… Un tournage effectué à un moment clé car la question de l'après Castro se pose plus que jamais : Raoul Castro, frère et héritier de Fidel, n'a t'il pas lui même déclaré « le pays doit changer pour ne pas couler »? En effet, voici un an que les cubains sont autorisés à travailler à leur compte. Les citoyens ont maintenant la possibilité légale d’acheter et de vendre leur maison ou encore leur voiture. Mais derrière ces effets d'annonce quelle est impact réel sur leur vie? Comment (sur)vivent-ils concrètement au jour le jour?

A partir de Santiago de Cuba, deuxième ville du pays et point de départ de la "route de la révolution" ce film nous entraîne à la rencontre de citoyens cubains . Un coiffeur qui vient de se mettre à son compte. Avec lui nous comprenons la logique folle de cette économie à deux vitesses. Une mère célibataire d’un village reculé de la montagne qui lutte pour joindre les deux bouts, un ancien directeur administratif qui a plaqué son boulot pour se lancer dans l’agriculture ou encore un prêtre qui raconte le rôle clé de l'église catholique dans cette période de transition. Devant cette usine de canne à sucre fermée, ces anciens fonctionnaires déboussolés, la question se pose : comment éviter le chaos ? Le récit s'appuie aussi sur d'étonnantes vidéos filmées par des opposants ainsi que sur des archives historiques.

Armelio
Armelio © Dock en Stock

Le carnet de route se prolonge par des entretiens réalisés par Daniel Leconte autour de grandes figures politiques, intellectuelles, entre autre l'écrivain et cinéaste Edouardo Manet , la romancière Zoe Valdes ou encore le journalisteRegis Iglesias . Dans le contexte des élections à venir les questions clés de la transition, de la succession des castors, du rôle de l'Eglise, de la survie économique du régime se pose plus que jamais.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.