245 marins sont actuellement en mission en Méditerranée orientale, à bord du Jean-de-Vienne, une frégate anti-sous-marine. Néanmoins, tout a été préparé sur le navire pour passer au mieux les fêtes de fin d'année.

Un marin découvre un dessin offert à l’occasion de Noël.
Un marin découvre un dessin offert à l’occasion de Noël. © Crédits Marine Nationale

Pas de répit pour les soldats en cette fin d’année ! Ils continuent leur mission de protection de la France sur le territoire et à l’étranger. En particulier en mer, comme les 245 marins de la frégate anti-sous-marine (FASM) Jean de Vienne

Ils vont passer Noël et le jour de l’An en mer méditerranée au large des côtes de la Syrie. La lutte contre le terrorisme dans la région n’est pas encore terminée pour les forces françaises qui font partie de la coalition anti-Daech, même si l’organisation terroriste est aujourd’hui quasiment défaite. Le groupe djihadiste ne serait en effet plus présent que sur 5% du territoire syrien. 

Dans le cadre de l’opération Chammal, en appui des avions de chasse Rafale, la frégate Jean de Vienne continue donc d’apporter son concours avec des missions de surveillance aussi bien sur les activités aériennes que maritimes ou sous-marines.

Noël ou pas, tant que la victoire sur les djihadistes du groupe Etat islamique n'est pas définitive, les soldats restent mobilisés, que ce soit sur terre, dans les airs, ou en mer.

"Il y a un volet maritime extrêmement important qui est permanent depuis plusieurs années au large de la Syrie, explique le lieutenant de vaisseau Clément. Nous faisons du renseignement sur tout ce qui vole ou tout ce qui passe en mer dans la région."

Tirage au sort et cadeaux entre collègues 

Pour autant, même loin de chez eux, les 245 marins de la frégate anti-sous-marine Jean-de-Vienne comptent bien organiser un petit quelque chose pour Noël. "Il y aura un grand repas à thème tous ensemble", confirme le lieutenant Clément, qui attend le 25 pour ouvrir le cadeau que sa femme lui a laissé. Le matelot Antoine, dont c'est la première mission, va lui essayer d'appeler sa famille, "si la mission le permet". "Et je vais déguster un bon foie gras de leur part le 24 ou le 25", explique-t-il.

L’équipage du Jean-de-Vienne prépare la distribution de cadeaux qui ont été spécialement préparés à leur attention.
L’équipage du Jean-de-Vienne prépare la distribution de cadeaux qui ont été spécialement préparés à leur attention. / Crédits Marine nationale

Des cadeaux des proches, mais aussi des cadeaux entre collègues : "On tire au sort des personnes et on s'offre des cadeaux mutuellement", le second-maître Clémentine.

Les marins du Jean-de-Vienne apportent leur concours à l'opération Chammal depuis le 15 décembre dernier. Ils ne devraient regagner la terre ferme que dans trois ou quatre mois...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.