Le drame a fait 9 morts et plus de 150 disparus dans les décombres. Une partie de l'immeuble de 12 étages s'est effondrée comme un château de cartes alors que les occupants dormaient tôt jeudi 24 juin. L'enquête qui débute laisse entrevoir des problèmes architecturaux ignorés.

Au moins 150 personnes ont disparu dans l'effondrement de l'immeuble de 12 étages à Surfside (Floride)
Au moins 150 personnes ont disparu dans l'effondrement de l'immeuble de 12 étages à Surfside (Floride) © Getty / Joe Raedle

Les recherches continuent pour tenter de retrouver des survivants parmi les 150 disparus  dans les tonnes de décombres tombées à terre devant le front de mer de Surfside. L'enquête a débuté pour tenter de comprendre pourquoi cet immeuble de 12 étages s'est effondré jeudi 24 juin. À ce jour, neuf personnes sont mortes et les autorités parlent de 150 personnes disparues. Il s'agit du pire effondrement accidentel d'un immeuble dans l'histoire des États-Unis. Le bâtiment s'est écroulé vers une heure du matin (7h du matin heure française) , alors que les occupants dormaient. Cet immeuble a été construit en bord de mer de la station balnéaire de Surfside située au nord de Miami Beach. C'est la partie qui fait face à l'océan qui est détruite.

Des problèmes graves signalés en 2018

Un rapport d'ingénieur avait signalé en 2018 un important dommage de la structure aux Champlain Towers South. Or, un mois après, les services de la ville de Surfside affirmaient que l'immeuble était "en bon état" selon les minutes d'un conseil d'administration du bailleur en novembre 2018 obtenues par le quotidien Miami Herald. Le consultant en architecture avait pourtant apporté des preuves inquiétantes d'un important dommage sur la dalle de béton sous les abords de la piscine et d'importants craquements et effritements le long des colonnes, des poutres et des murs du parking situé en sous-sol de l'immeuble. 

Les défauts de structure se seraient en fait progressivement étendus à toute une partie du bâtiment pour plusieurs raisons : erreurs architecturales, des normes de sécurité et de construction de la ville moins strictes il y a 40 ans lorsque l'immeuble a été conçu. Mais cet enchainement de problèmes n'aurait pas pu se produire sans qu'il y ait au départ un défaut grave. Les images de vidéosurveillance donnent une première idée de ce qui se serait passé.

La base de l'immeuble peut-être en cause

Selon plusieurs ingénieurs étudiant les circonstances du drame, tout aurait débuté au pied du bâtiment, voire en sous-sol. 

L'immeuble de Surfside (Floride) s'est effondré par étapes
L'immeuble de Surfside (Floride) s'est effondré par étapes / Capture d'écran NYTimes

"Il semble que tout ait commencé soit à la base de la structure soit très près de la base" selon un ingénieur spécialisé dans les effondrements interrogé par le New York Times. "Ce n'est pas comme s'il y avait un problème en haut et que ça se soit effondré jusqu'au bas."

Le maire de Surfside de son coté rappelle la rareté d'un tel évènement :

C'est comme être frappé par la foudre, a dit le maire Charles W. Burkett. Ce n'est pas du tout commun qu'un immeuble s'effondre comme ça en Amérique. Quelque chose d'inadmissible a dû se produire

Or, les images de vidéo surveillance tournées lors de l'accident jeudi dernier ne permettent pas pour l'instant de tirer des conclusions, mais des ingénieurs les  ayant regardées émettent l'hypothèse que tout soit parti du sous-sol, peut-être du parking, ou des tout premiers étages.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

La recherche des causes devient urgente non seulement pour protéger l'immeuble jumeau à celui qui s'est effondré, mais aussi pour toute cette région sud de Floride, où s'enchaînent les immeubles de grande hauteur, certains ayant plusieurs dizaines d'années et étant situés en bord de l'océan Atlantique, faisant face aux cyclones, aux tempêtes, aux vents violents et au sel marin.

Les propriétaires devaient faire pour 9 millions de dollars de réparations

Le Los Angeles Times de son coté a révélé que l'enquête de 2018 et ses conclusions avaient contraint les propriétaires des appartements à faire des travaux. Les premiers versements (pour un total de neuf millions de dollars!) devaient être effectués au 1er juillet, soit une semaine après l'effondrement.

L'enquête afin de déterminer les causes exactes du drame pourra prendre des mois, voire des années selon les spécialistes.