Où est passé Kim Jong-Un?
Où est passé Kim Jong-Un? © Radio France

Le dirigeant nord-coréen n'a pas été vu en public depuis plus d'un mois, nourrissant les plus folles rumeurs en Asie. Certains évoquent des problèmes de santé, d'autres parlent même de coup d'Etat. Depuis son arrivée au pouvoir en 2011, Kim Jong-Un n'avait jamais manqué l'anniversaire du parti au pouvoir en Corée du Nord, le Parti des travailleurs coréens. Vendredi, le dirigeant a brillé par son absence officielle à ce pèlerinage, il a simplement fait déposer une gerbe de fleurs sous les statues des deux Kim, Kim Jong-Il son père et son grand-père, Kim Il-Sung.Kim Jong-Un, âgé de 30 ou 31 ans, n'est pas apparu à la télévision d'Etat depuis le 3 septembre, ce qui suscite des interrogations sur son sort. D'autant que la Corée du Nord est l'un des plus fermés et des plus secrets au monde.

Problème de santé ou coup d'Etat?

L'hypothèse la plus en vogue est celle d'un problème de santé qui l'empêche temporairement d'assumer ses fonctions. Certains évoquent une grosse fatigue, une cheville cassée ou encore du diabète. Kim Jong-Un est en effet un gros fumeur qui a pris beaucoup de poids en un an. Les médias officiels nord-coréens ont eux reconnu il y a quelques temps que le numéro un nord-coréen souffrait "d'indisposition". En attendant, pour le journal nord-coréen Rodong Sinmun, Kim Jong-Un symbolise la "dignité et l'invincibilité" du parti.

Mais d'autres médias asiatiques évoquent un coup d'Etat sans pour autant citer de sources.

La Corée du Sud ne commente pas

Souvent prompte à nourrir les spéculations dès qu'il s'agit de l'ennemi du Nord, la Corée du Sud refuse cette fois de participer au jeu.Selon elle officiellement, "rien n'indique que Kim Jong-Un ne soit plus aux manettes. "Il y a des informations continues dans les médias officiels nord-coréens concernant la poursuite de l'exercice du pouvoir par Kim Jong-Un" explique le porte-parole du ministère de l'Unification. "Il semble que Kim Jong-Un dirige le pays normalement", assure-t-il.Il arrive que l'homme fort de la Corée du Nord, échappe aux radars pendant plusieurs semaines. Mais Kim Jong-Un a été omniprésent dans les médias officiels depuis son arrivée au pouvoir.

La Chronique "Géopolitique" de Bernard Guetta

La correspondance à Séoul de Frédéric Ojardias

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.