De grands patrons catalans font part de leur "préoccupation maximale" face à une éventuelle déclaration d'indépendance de la région, qui pourrait être prononcée d'ici peu.

Des chefs d'entreprise s'alarment sur une éventuelle indépendance de la Catalogne
Des chefs d'entreprise s'alarment sur une éventuelle indépendance de la Catalogne © Reuters / Albert Gea

Alors que le président catalan Carles Puigdemont s'est solennellement adressé mercredi soir, dans une allocution télévisée, au gouvernement espagnol, l'inquiétude gagne les acteurs économiques de la région qui s'inquiètent des retombées de cette sécession pour la région. Carles Puigdemont, dans des paroles d’apaisement mais aussi de défiance, s’en est pris au roi d’Espagne qui lui reprochait la veille d’avoir bafoué la démocratie :

Par votre discours, vous avez déçu beaucoup de gens en Catalogne qui vous appréciaient. Des gens qui attendaient de vous une parole de dialogue et de paix

Le président catalan a malgré tout aussi lancé, dans cette allocution, un appel au calme et à la médiation. Carles Puigdemont a préféré ainsi jouer une partition modérée, tout en précisant que le parlement catalan pourrait proclamer l’indépendance dès lundi prochain. Pas de quoi rassurer les patrons d'entreprises locaux.

"Situation aux conséquences très graves"

Le Cercle Economia, important lobby patronal catalan, évoque dans un communiqué "sa préoccupation maximale devant la possibilité d'une déclaration unilatérale d'indépendance".

Une telle déclaration plongerait le pays dans une situation extrêmement complexe, aux conséquences inconnues, mais dans tous les cas très graves

C'est ce qu'explique cette association qui compte parmi ses membres de nombreux grands patrons catalans, notamment les présidents des banques CaixaBank et Banco de Sabadell, et du parfumeur Puig (propriétaire de Nina Ricci et Jean-Paul Gaultier).

Ce lobby poursuit :

La violence est inexplicable et n'a pas de justification

La tension provoque "des dommages notables à la gestion des affaires courantes et au maintien de la reprise économique et de l'emploi", souligne le communiqué.

Pascal Bourbon est chef d'entreprise français à Barcelone. Il évoque son inquiétude et celle de son entourage

►►►ECOUTER | L'interview de Pascal Bourbon, chef d'entreprise français installé à Barcelone :

52 sec

Catalogne : l'inquiétude de Pascal Bourbon, chef d'entreprise français

Par Bertrand Gallicher

Certaines personnes dans mon entourage qui devaient venir s'installer à Barcelone prochainement mettent leur décision en attente pour voir ce qui va se passer.

Le président de Banco de Sabadell, l'une des deux principales banques catalanes, a fait une allusion à la possibilité de déménager le siège social de son entreprise en cas d'indépendance de la Catalogne et de sortie de l'UE, qui lui ferait perdre sa source de financement au sein de la Banque centrale européenne :

Je peux vous assurer que la banque, si c'était nécessaire, prendrait des mesures suffisantes (...) pour protéger les intérêts de nos clients dans le cadre de l'Union européenne et du système de supervision bancaire européen

"Les banques catalanes sont des banques espagnoles et européennes, ce sont des entités solides et les clients n'ont rien à craindre", a réagi le ministre de l'Economie Luis de Guindos.

La Catalogne, forte d'une dynamique industrie exportatrice et du tourisme, représente 19% du PIB espagnol.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.