Enlevements au Nigeria
Enlevements au Nigeria © Reuters / Akintunde Akinleye

François Hollande a déclaré que "la France fera tout pour aider le Nigeria à retrouver les otages qui ont été enlevés", selon le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll, à l'issue du Conseil des ministres.

Évoquant le rapt massif de lycéennes dans le nord du pays, revendiqué par le groupe islamiste Boko Haram, le président de la République a ajouté :

On a affaire à un des terrorismes les plus atroces, puisqu'il s'agit de prises d'otages d'enfants avec trafic d'enfants derrière.

Cette prise de position rejoint la vague d'indignation qui s'internationalise : aux États-Unis, le président Barack Obama a ainsi assuré que son pays fera tout pour aider le Nigeria à retrouver les jeunes captives. Interrogé par Dominique André, du service diplomatique de France Inter, le porte-parole de l'UNICEF pour l'Afrique de l'ouest, Laurent Duvilliers, explique la stratégie de la secte Boko Haram.

La tactique, c'est d'installer un climat de peur pour dissuader les parents de [confier] leurs filles à l'école.

►►► ALLER PLUS LOIN | Boko Haram revendique le rapt de plus de 200 lycéennes

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.