Une création originale

Interception, le magazine de grand reportage de la rédaction de France Inter, a 20 ans. Deux décennies passées à arpenter la France et le monde (97 pays visités). Deux décennies durant lesquelles plus de 250 reporters ont "tourné" quelque 800 reportages, dont 21 ont obtenus des récompenses prestigieuses.

C’est le 5 septembre 1999, que Simon Tivolle, premier producteur de l'émission en a présenté le premier numéro. Elle est l’héritière de plusieurs décennies de reportage sur France Inter avec le souci constant de faire découvrir le monde « à hauteur d’homme » pour mieux le comprendre, grâce au savoir-faire exigeant des reporters, des techniciens et des réalisateurs.

Il y a 20 ans, l’Euro était au début de sa vie, mais nous avions encore des francs dans nos poches. On assistait en août à la dernière éclipse solaire totale du siècle en s’interrogeant sur ses conséquences. Et un débutant nommé Roger Federer faisait son apparition à Roland Garros.

Cette année-là, le prix Nobel de la paix était attribué à Médecins sans frontières.

Le climat sous pression

La défense de l’environnement, qui est aujourd’hui l’une des préoccupations majeures des Français, a fait l’objet directement ou indirectement de plus d’une cinquantaine de reportages. Dès septembre 1999, Frédéric Bourgade nous faisait découvrir les circuits courts inventés par certains agriculteurs occitans pionniers, pour distribuer leurs produits. En février dernier,  Benjamin Mathieu nous montrait, dans la même région, comment d’autres agriculteurs essaient de se passer du glyphosate.

En 2007, à l’occasion de la publication du quatrième rapport du tout jeune GIEC, Nathalie Fontrel, inlassable défenseure de l’environnement à la rédaction, nous a emmenés dans les laboratoires de quelques-uns des scientifiques qui - déjà - tiraient la sonnette d’alarme : ici un ornithologue constate que les hirondelles ne migrent plus. Là, un glaciologue tire les conclusions de son observation de la banquise. Et tout ça, à l’époque, n’était guère encourageant. Il y avait déjà le feu à la maison !

Le climat sous pression, c’est un reportage de Nathalie Fontrel, diffusé le 28 janvier 2007. 

47 min

Le climat sous pression

Par Nathalie Fontrel

Bretagne, une histoire de grains pourris

On l’a vu avec le premier épisode de cette série sur l’environnement, ce dernier était, déjà il y a deux décennies un sujet majeur traité de multiple façons par les reporters d'Interception. Réchauffement climatique, atteintes à la biodiversité, étaient donc autant de phénomènes connus. Ce qui a mis plus de temps à émerger, ce sont les problèmes de santé publique posés par l’activité économique humaine.

Et si ces problèmes ont tardé à émerger, c’est peut-être aussi parce que certains intérêts économiques s’opposaient à une prise de conscience générale.

C’est à une véritable enquête que s’est livrée Inès Léraud quelques jours avant le Salon de l’Agriculture de 2015. Elle nous emmène en Bretagne, pour mettre en lumière la difficulté qu’ont eues des salariés de l’agro-industrie pour faire reconnaître le caractère professionnel des affections dont ils souffraient. Ils avaient travaillé pour une coopérative agricole dont les silos de stockage étaient saturés de pesticides. Et comme la santé économique de toute cette partie de la Bretagne dépend de l’agriculture, c’est une sorte d’omerta qu’il a fallu briser.

Bretagne, une histoire de grains pourris, c’est un reportage d’Inès Léraud, diffusé le 22 février 2015.

48 min

Bretagne, une histoire de grains pourris

Par Inès Léraud

Pollution industrielle, des particules et des hommes

Le temps passant, le sentiment d’urgence s’est imposé, au point de faire de l’écologie un enjeu majeur des dernières consultations électorales. 

On se demande désormais, pourquoi tant de voyages en avion, pourquoi tant d’intrants chimique dans l’agriculture, pourquoi tant de concentrations industrielles…

Surtout quand la santé des habitants de la planète est en jeu. Géraldine Hallot s’est rendue sur l’étang de Berre, l’une des plus grandes zones industrielles de France, où les cancers et les maladies chroniques sont deux fois plus fréquents que dans le reste de la France.

Pollution industrielle, des particules et des hommes, c’est un reportage de Géraldine Hallot, avec François Rivalan à la prise de son, diffusé le 29 octobre 2017.

46 min

Des particules et des hommes

Par Géraldine Hallot

Internet, troisième révolution industrielle

Terrorisme de masse, menaces sur l’environnement, ce début de vingt-et-unième siècle est aussi le moment de l’explosion des nouvelles technologies. En 2000, le monde comptait 25 millions de foyers reliés à Internet. Il y en a aujourd’hui plus de quatre milliards. On parlait alors des « autoroutes de l’information ». Parthenay, ville de 17 000 habitants dans les Deux-Sèvres a été l’une des toutes premières villes connectées en France. C’est le lieu de nôtre premier reportage de l’an 2000.

Internet, la troisième révolution industrielle, c’est un reportage de Stéphane Fort, diffusé le 2 janvier 2000.

44 min

La révolution internet

Par Stéphane Fort

Les voix de la guérison

Internet, c'est une véritable révolution dans tous les domaines de nos vies. Mais durant les deux décennies qui viennent de s’écouler, ce sont toutes les nouvelles technologies qui ont connu une progression exponentielle (en partie d’ailleurs grâce à l’accélération des communications entre les scientifiques). Exemple, dans le domaine de la médecine, où la synthèse vocale permet à des gens privés de leur voix de s’exprimer presque normalement.

Les voix de la guérison, c’est un reportage d’Yves Decaens et Benjamin Chauvin, diffusé le 10 mai 2015.

45 min

Les voix de la guérison

Par Yves Decaens

Surinformés ou désinformés, nos ados à l'heure du complot

Le meilleur des nouvelles technologies, ce sont les progrès phénoménaux dans de nombreux domaines, comme la médecine. Mais le meilleur cotoie le pire, quand, grâce ou plutôt à cause des réseaux sociaux, prospèrent rumeurs et théories délirantes. On l’a observé après les attentats du 11 septembre aux États-Unis, mais aussi en France, après ceux du Bataclan et des terrasses de cafés parisiens.

Surinformés ou désinformés, les ados àl ‘heure du complot, c’est un reportage d’Emmanuelle Daviet, diffusé le 3 janvier 2016.

48 min

Surinformés ou désinformés, nos ados à l'heure du complot

Par Emmanuelle Daviet

Les "coups de cœur"  d'Interception

Parmi les quelque 800 reportages diffusés en deux décennies, il en est quelques-uns qui sont particulièrement marquants. Soit en raison d’une prise de son exceptionnelle, soit par l’émotion qui s’en dégage, ou bien encore en raison de l ‘originalité du sujet, toutes ces causes pouvant bien sûr s’entremêler et en recouper d’autres.

C’est très subjectivement que nous vous proposons désormais de ré-écouter ceux qui ont marqué l’équipe d’Interception. 

  • Pieds-noirs, les larmes des retrouvailles

Pour le premier de ses trois choix, Géraldine Hallot nous emmène à Alger, où Fabienne Sintès a accompagné des pieds-noirs retrouvant leur ville natale 463 ans après l’avoir quittée.

Pieds-noirs, les larmes des retrouvailles, c’est un reportage de Fabienne Sintès, diffusé le 11 septembre 2005.

47 min

Pieds-noirs, les larmes des retrouvailles

Par Fabienne Sintès
  • Locked-In-Syndrom, la vie au fond des yeux

Beaucoup d’émotion encore, pour la deuxième émission choisie par Géraldine Hallot. Récompensée par le Grand prix du reportage de Radio France, elle nous fait appréhender le douloureux sujet du sens de la vie : Monique Derrien est allée à la rencontre de patients atteints du syndrome d’enfermement. Quand le cerveau fonctionne dans un corps paralysé.

Locked-In-Syndrom, la vie au fond des yeux, c’est un reportage de Monique Derrien et Jean-Pierre Pernel, diffusé le 10 mai 2009.

47 min

Locked in syndrom, la vie au fond des yeux

Par Monique Derrien
  • Le chœur y est

C’est en chansons que se termine la série concoctée par Géraldine Hallot. Le reportage de Sandrine Oudin a obtenu la médaille d’argent au Grand prix international URTI de la radio. On y découvre « Au clair de la rue », une chorale très particulière : composée de sans-abris, elle se produisait initialement aux obsèques de SDF morts dans la rue. Et sa renommée grandissant, elle a été amenée à chanter dans d’autres lieux, jusqu’au Parlement Européen.

Le chœur y est, c’est un reportage de Sandrine Oudin, Éric Gérard et Patrice Klun, diffusé le 3 avril 2011.

43 min

Le chœur y est

Par Sandrine Oudin
  • Claudie Haigneré, reporter spatiale

Le premier coup de cœur de Vanessa Descouraux nous emmène dans un lieu où aucun reporter n’est encore allé : en 2001, Interception s’est projeté dans l’espace, grâce à Sophie Becherel, spécialiste scientifique de la rédaction de France Inter, qui avait réussi à convaincre la spationaute Claudie Haigneré d’embarquer un magnétophone dans la Station spatiale internationale. Le résultat, c’est une émission pleine de poésie, récompensée par le Prix Italia du reportage.

Claudie Haigneré, reporter spatiale, c’est un reportage diffusé le 18 novembre 2001.

46 min

Claudie Haigneré reporter spatiale

Par Claudie Haigneré
  • Bonobo, le hippie des grands singes

Une prise de son exceptionnelle caractérise le deuxième reportage choisi par Vanessa Descouraux. L’enregistrement multicanal permet de littéralement se transporter sur la rive du fleuve Zaïre en compagnie de Christine Simeone, partie en Afrique à la rencontre des plus humains des grands singes, nos cousins les Bonobos.

Bonobo, le hippie des grands singes, c’est un reportage de Christine Simeone et Guy Senaud, diffusé le 20 octobre 2002.

48 min

Bonobo, le hippie des grands singes

Par Christine Simeone
  • Je vous tire ma révérence

Le troisième choix de Vanessa Descouraux est une émission de témoignages, consacrée à un sujet de société toujours d’actualité. Pour ce reportage, Benoit Collombat a accompagné trois femmes confrontées à la question de la fin de vie. Il a obtenu le Prix Jean-Pierre Goretta, décerné par la Radio Suisse Romande qui récompense « un entretien radiophonique qui privilégie la mise en valeur, l'écoute et le respect de l'interlocuteur ». Tout est dit.

Je vous tire ma révérence, c’est un reportage de Benoit Collombat, diffusé le 30 avril 2006.

48 min

Je vous tire ma révérence

Par Benoit Collombat
  • Victime-agresseur, l’étonnant dialogue

Le premier des trois reportages choisis par Philippe Bardonnaud nous emmène en Belgique. A pratique de la « justice restauratrice » y est légalisée depuis plusieurs années. Il s’agit d’organiser des rencontres entre des victimes d’infraction pénales ou de crimes et leurs agresseurs. L’objectif est de permettre à ces volontaires de se reconstruire. Un reportage de Claire Chaudière, récompensé par le Prix Alexandre Varenne 2009.

Victime-agresseur, l’étonnant dialogue, c’est un reportage de Claire Chaudière, diffusé le 7 septembre 2008.

45 min

Victime-agresseur, l'étonnant dialogue

Par Claire Chaudière
  • Auschwitz, le récit d’Ida

La deuxième émission proposée par Philippe Bardonnaud est une émission mémorielle. Marie-Christine Le Du avait longuement rencontré Ida Grinspan, rescapée du camp de concentration d’Auschwitz et des marches de la mort imposées aux déportés par les nazis fuyant devant l’armée soviétique. Un récit bouleversant en même temps qu’un témoignage pour l’Histoire.

Auschwitz, le récit d’Ida, c’est un reportage de Marie-Christine Le Du, diffusé le 25 janvier 2015.

49 min

Auschwitz, le récit d'Ida

Par Marie-Christine Le Du
  • Aquarius, des hommes à la mer

Pour terminer cette série de coups de cœur, Philippe Bardonnaud a choisi un reportage réunissant une prise de son immersive, et un des sujets phares de l’actualité de ces 20 dernières années, l’immigration. Pour Interception, Pascal Dervieux et Éric Dammagio ont été les premiers radio-reporters admis à bord de l’Aquarius, le navire affrété par SOS Méditerranée et Médecins du monde pour sauver les Africains fuyant la misère et la guerre dans leurs pays.

Aquarius, des hommes à la mer, c’est un reportage de Pascal Dervieux et Éric Dammagio, diffusé le premier mai 2016.

49 min

Aquarius, des hommes à la mer

Par Pascal Dervieux
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.