Toute personne voyageant du Moyen-Orient vers les Etats-Unis ou la Grande-Bretagne doit laisser son ordinateur portable ou sa tablette en soute.

Entrée en vigueur le 25 mars de l'interdiction d'ordinateurs et tablettes sur certains vols
Entrée en vigueur le 25 mars de l'interdiction d'ordinateurs et tablettes sur certains vols © Reuters / Murad Sezer

Certaines compagnies aériennes réfléchissent à des mesures pour atténuer l'impact de l'interdiction en cabine des tablettes et ordinateurs portables par les Etats-Unis. Les restrictions visent notamment des compagnies du Golfe, dont une bonne partie de la clientèle est constituée d'hommes d'affaires faisant escale à Dubaï, Abu Dhabi ou Doha lors de leurs longs trajets.

  • Emirates : les passegers pourront déposer tablettes et ordinateurs portables pour les vols à destination des Etats-Unis juste avant l'embarquement, au lieu de les déposer en soute au préalable. Les clients de la compagnie émiratie ont par ailleurs accès au wifi et pourront donc utiliser leur téléphone portable en vol.
  • Turkish Airlines : la compagnietravaille à un système qui permettra à ses passagers d'utiliser la 3G sur leurs smartphones afin de se connecter à internet pendant les vols. Elle envisage aussi d'offrir gratuitement le wifi, a déclaré l'un de ses responsables. Si les travaux sont achevés, le wifi gratuit devrait être accessible en avril sur la flotte de Boeing 777 et d'Airbus A330.
  • Qatar Airways : la compagnie affirme au contraire sur sa page Facebook que les divertissements proposés à bord "se suffisent à eux-mêmes" :
  • Royal Jordanian : avec humour, la compagnie jordanienne dresse sur Twitter une liste de "douze choses à faire pendant un vol de douze heures sans laptop ni tablette" :

12 choses à faire sur un vol de 12 heures sans ordinateur ni tablette : lire un livre, analyser le sens de la vie, passer une heure à se demander quel film regarder, dire bonjour à son voisin, imaginer que la table est un clavier, ou reprendre possession de son accoudoir.

Au total, neuf compagnies aériennes de pays arabes et musulmans (Egyptair, Emirates, Etihad, Kuwait Airways, Qatar Airways, Royal Air Maroc, Royal Jordanian Airlines, Saudia et Turkish Airlines) doivent appliquer l'electronic ban pour leurs vols à destination des États-Unis depuis 10 aéroports de la région : Le Caire, Dubaï, Abu Dhabi, Istanbul, Doha, Amman, Koweït City, Casablanca, Djeddah et Riyad.

La Grande Bretagne de son coté a pris la même décision mais elle vise 14 compagnies aériennes, dont six britanniques (British Airways, EasyJet, Jet2.com, Monarch, Thomas Cook et Thomson ) et huit arabes ou orientales (Turkish Airlines, Pegasus Airways, Atlas-Global Airlines, Middle East Airlines, Egyptair, Royal Jordanian, Tunis Air et Saudia).

Selon les autorités, "des groupes terroristes continuent à viser des vols commerciaux" en introduisant des explosifs dans divers produits de consommation.

A partir de ce samedi, ordinateurs et tablettes sont interdits sur les vols pour les USA et le Royaume-Uni
A partir de ce samedi, ordinateurs et tablettes sont interdits sur les vols pour les USA et le Royaume-Uni © Visactu

► LIRE | Washington et Londres interdisent les ordinateurs en cabine sur les vols en provenance du Moyen-Orient

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.