Après le chaos, et en pleine pandémie, les Américains changent de président ce mercredi 20 janvier. À 18h (heure française), le démocrate Joe Biden prêtera serment. En cette année placée notamment sous le signe de la Covid, il n'y aura pas de public, et Washington est en état de siège en raison de menaces.

 Joe Biden et Kamala Harris prêtent serment le 20 janvier et deviennent président et vice-présidente des États-Unis
Joe Biden et Kamala Harris prêtent serment le 20 janvier et deviennent président et vice-présidente des États-Unis © AFP / Alex Edelman, Demetrius Freeman/The Washington Post via Getty Images

Cette année tout est revu à la baisse. Les bals organisés traditionnellement durant la soirée d'investiture sont annulés. Le traditionnel défilé le long de Pennsylvania Avenue à Washington n'aura également pas lieu. 

Après le chaos des dernières semaines, et malgré les menaces de nouvelles manifestations, dans un pays en ébullition, le président-élu et sa vice-présidente seront intronisés mercredi 20 janvier à midi (heure de Washington, 18h heure de Paris). 

Mais la tradition sera respectée notamment grâce aux stars. Chanteurs, acteurs de premier plan participeront à l'évènement, comme le veut la tradition. Tous les évènements seront visibles en streaming sur YouTube, Facebook, Twitter, and Twitch. Et la grande majorité des networks américains retransmettront l'évènement, à l'exception notable de la chaîne Fox News.

Une playlist éclectique pour accompagner les festivités

La tradition ces dernières années veut que les personnalités politiques les plus connues promeuvent la musique en établissant notamment une playlist. Joe Biden et Kamala Harris n'ont pas échappé à la règle. Leur playlist de 46 titres vient d'être révélée. Elle contient un mélange éclectique avec notamment Mary J.Blige, Led Zeppelin, Kendrick Lamar, Sza, Major Lazer, Whitney Houston, Marvin Gaye, Stevie Wonder et "Could you be loved" de Bob Marley.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Selon l'équipe de Biden-Harris :

Cette playlist représente la diversité de notre pays, notre force et résilience alors que nous avons d'hâte d'entrer dans une nouvelle ère en Amérique.

Mardi, 23h30 (heure française), un hommage national aux victimes de la Covid

Un hommage national virtuel sera rendu dans de très nombreuses villes américaines, avec illuminations des bâtiments publics et volées de cloches, dès la veille de l'investiture. À Washington, le miroir d'eau du Lincoln Memorial Reflecting Pool sera illuminé. L'équipe Biden-Harris veut faire de l'évènement "un moment d'unité et de souvenir". Tous les Américains sont invités à allumer une bougie sur leur fenêtre. À ce jour, 400 000 personnes sont mortes du virus aux États-Unis, et 24 M d'Américains l'ont contracté.
 

Mercredi, 16h-18h (heure française) : un programme spécial enfants

Les célébrations vont notamment s'adresser aux jeunes, aux enfants, avec deux heures et demi de programme sur les investitures passées, les symboles, avec l'intervention d'historiens, d'animateurs pour enfants. Un programme également sur les animaux domestiques ayant accompagné les présidents respectifs jusqu'à la Maison-Blanche. Tout ceci sur les chaines de télé pour les enfants et en streaming.

Mercredi 18h (heure française) : Joe Biden et Kamala Harris prêtent serment

Le président-élu Joe Biden et la vice-présidente Kamala Harris prêteront serment, selon la tradition, à l'extérieur, devant la façade ouest du Capitole. 

Kamala Harris prêtera serment sur une bible tenue par la juge de la cour Suprême Sonia Sotomayor, nommée à ce poste par Barack Obama en 2009. Tout un symbole : deux femmes, toutes deux issues de la diversité. 

Après leur prestation de serment, Joe Biden prononcera son discours d'investiture. Il est prévu qu'il évoque ses projets pour lutter contre la pandémie,  pour "reconstruire le pays, l'unir et le soigner". 

Lady Gaga et Jennifer Lopez en guest stars

En 2009, Beyoncé avait chanté l'hymne national pour la deuxième investiture de Barack Obama. Cette année, c'est Lady Gaga qui entonnera l'hymne national américain. La chanteuse a été très active dans la campagne de Joe Biden, et ne s'est pas privée de critiquer Donald Trump et sa politique pendant les quatre années de son mandat.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Jennifer Lopez doit également chanter. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Revue des troupes

Après la prestation de serment et le discours présidentiel, Joe Biden et Kamala Harris passeront les troupes en revue, en cette année si particulière où des milliers de soldats notamment de la garde nationale sont déployés dans tout le pays en raison de menace sur la sécurité intérieure. Les revues de troupes sont, selon le Comité d'organisation, "une tradition militaire de longue date qui illustre le transfert de pouvoirs pacifique à un nouveau Commander-in-Chief". 

Dépôt de gerbe au cimetière d'Arlington avec les Obama, les Clinton et les Bush

Le président, la vice-présidente et leurs époux respectifs se rendront au cimetière militaire d'Arlington, de l'autre coté du fleuve Potomac face à Washington, qui abrite les tombes de deux présidents américains (William Howard Taft et John F. Kennedy) et de nombreux monuments en hommage à des personnalités ou des événements ayant marqué l'histoire du pays. Ils déposeront une gerbe sur la tombe du soldat inconnu. Joe Biden, Kamala Harris et leurs conjoints auront à leurs cotés, trois ex-présidents américains et leurs épouses. En effet, sur les cinq anciens présidents encore en vie, trois participeront donc à l'événement, avec leurs conjointes : Bill Clinton, George W.Bush et Barack Obama. Âgé de 96 ans, Jimmy Carter, souffrant, a décliné l'invitation. Ce sera la première fois qu'il ne participera pas à une investiture, depuis la sienne en 1977. Quant à Donald Trump, il a d'ores et déjà annoncé qu'il ne serait pas là, rompant avec plus de 150 ans de tradition. Ce à quoi Joe Biden a répondu : "Pour une fois, lui et moi sommes d'accord !". En revanche Mike Pence, le vice-président de Donald Trump sera présent.

20h30 (heure française) : Bruce Springsteen, Justin Timberlake, Tom Hanks  pour clore les festivités

Un concert évènement de 90 minutes diffusé en prime time clora les festivités. La soirée sera animée par l'acteur Tom Hanks, qui est l'un des premiers à avoir été contaminés par la Covid-19 en mars 2020. Les chanteurs Bruce Springsteen, Justin Timberlake et Jon Bon Jovi sont parmi les stars qui seront sur scène, mais à distance, comme les Foo Fighters, John Legend, Eva Longoria, Demi Lovato.

Déjà, dimanche soir, un concert virtuel a réuni Cher, Will.i.am, James Taylor et Ben Harper notamment.

La musique a toujours fait part des cérémonies d'intronisation des présidents, notamment pour illustrer les grands thèmes chers à la nouvelle administration. Cette année, le thème est "l'Amérique unie" en cette période de profonde division. La nouvelle administration, et Joe Biden en tête, veut "rétablir l'âme de la nation".