L'armée américaine a commencé à déployer des équipes mardi à Bagdad chargées d'évaluer l'état des forces de sécurité irakiennes et de décider de la façon de les aider à repousser l'insurrection sunnite. Il y a urgence, les premières embuscades se trouvent à une vingtaine de kilomètres de la capitale, comme l'a constaté notre envoyé spécial, Étienne Monin.

Dans le même temps, le Pentagone a annoncé que 90 hommes sont arrivés en Irak pour participer à l'établissement à Bagdad d'un Centre des opérations conjointes avec les forces irakiennes.

►►► REPORTAGE | Face aux islamistes, les milices s'organisent

Cinquante autres militaires travaillant dans la région devraient arriver d'ici quelques jours pour créer quatre équipes supplémentaires d'évaluation. Par ailleurs, les militaires américains organisent des vols de reconnaissance au-dessus de l'Irak, par avion ou par des drones - 30 à 35 par jour - dont les renseignements viennent aider les équipes d'évaluation.

►►► LIRE | John Kerry en visite surprise à Bagdad

La semaine dernière, Barack Obama avait indiqué qu'il enverrait 300 conseillers militaires pour examiner la situation sur le terrain et évaluer ce que les Etats-Unis pourraient faire pour aider les forces irakiennes à affronter les insurgés sunnites de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL). Cent trente de ces conseillers sont déjà déployés.

La situation dans le nord de l'Irak
La situation dans le nord de l'Irak © Idé
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.