Province de Diyala, les peshmergas kurdes combattent l'Etat Islamique
Province de Diyala, les peshmergas kurdes combattent l'Etat Islamique © / WTC

Lors d'une offensive éclair, les troupes kurdes et Yézidis ont repris en mains la ville irakienne soutenus par les raids aériens américains. Cette cité du nord de l'Irak était contrôlée par l'organisation EI depuis août 2014.

"Je suis ici pour vous annoncer la libération de Sinjar", a expliqué le dirigeant de la région autonome du Kurdistan irakien (nord), Massoud Barzani, lors d'une conférence de presse près de Sinjar.

La prise de cette ville toute proche de la frontière syrienne coupe ainsi une route stratégique de communication utilisée par les jihadistes entre l'Irak et la Syrie voisine ce qui permettait aux jihadistes de faire circuler matériel et hommes entre les deux pays où ils contrôlent de vastes territoires.

Coalition arabo-kurde syrienne

Au même moment, une coalition arabo-kurde syrienne, appuyée par lesEtats-Unis, a chassé les jihadistes de l'EI d'une position clé qu'ils contrôlaient à la frontière avec l'Irak. Barack Obama a de son côté assuré que les Etats-Unis avaient atteint leur objectif de "maîtriser l'élan" de l'EI en Irak et en Syrie. Ce vendredi matin, des combattants kurdes en tenues de camouflage et armés de fusils d'assaut et de mitraillettes ont pénétré Sinjar à pieds. Ils tiraient en l'air et criant: "Longue vie au Kurdistan!" Cette victoire est également symboliquement. L’organisation EI s'est livrée en août 2014 à Sinjar à de multiples exactions contre sa population yazidie, des kurdophones. Yezidis et combattants kurdes avaient lancé l'offensive jeudi aidé par des conseillers militaires américains. La coalition a mené 36 frappes dans le secteur de Sinjar mercredi et jeudi, et 15 de l'autre côté de la frontière.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.