laurent fabius exclut une intervention militaire française en irak
laurent fabius exclut une intervention militaire française en irak © reuters

Les Kurdes ont repris deux localités dans le nord du pays, avec l’aide des frappes américaines. La France elle ne prévoit pas de s’impliquer militairement en Irak d’après le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

Les combattants kurdes ont repris deux villes du nord de l'Irak pour la première fois depuis le début des frappes américaines contre des territoires tombés aux mains des djihadistes de l'Etat islamique (EI). Les forces américaines ont poursuivi leurs frappes aériennes dans le nord de l'Irak pour aider les forces kurdes et protéger les personnels américains, a annoncé le Pentagone. Par Ailleursn le département d'Etat a confirmé que les Etats-Unis livraient des armes aux forces kurdes.

Les précisions de Julie Marie-Leconte, envoyée spéciale à Erbil

La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton a déclaré dans un communiqué :

"Nous condamnons fermement les dernières attaques du soi-disant Etat islamique et d'autres groupes armés en Irak"

Elle s'est dite "consternée" par la "détérioration rapide de la situation humanitaire" dans le nord de l'Irak. "Des centaines de milliers de civils, principalement issus de minorités, fuient les zones de conflit en raison des persécutions et des violations des droits humains fondamentaux" dans les zones où progressent les djihadistes, a-t-elle ajouté, estimant que:

"Certains de ces actes peuvent être considérés comme des crimes contre l'humanité"

Pourtant, cela n'est pas suffisant pour le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius. Il a adressé une lettre à Catherine Ashton, dans laquelle il mentionne que "L'UE ne peut pas rester inactive"

Une réunion extraordinaire se tiendra mardi à Bruxelles et réunira les ambassadeurs de l'Union Européenne. Rien de très concret à attendre selon Joana Hostein, correspondante à Bruxelles pour France Inter

La solution au conflit ne peut être que politique selon Elisabeth Guigou, députée socialiste de Seine-Saint-Denis et présidente de la commission des Afffaires étrangères à l'Assemblée Nationale, invitée du journal de 13h de Patrick Boyer

La France mise sur l’aide humanitaire

Laurent Fabius s’est déplacé à Erbil dimanche pour superviser la distribution d’aide humanitaire. Les 18 tonnes de fret contenaient "Des médicaments, des tentes et des pompes à eau, pour sauver des vies humaines " d’après les détails donnés par Laurent Fabius.

Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, larguent également des colis humanitaires en soutien aux déplacés d’Irak qui ont fui devant l’avancée de l’Etat islamique (EI).

L'aide de la France sera distribuée à Erbil, mais peut-être également dans la région du mont Sinjar, où des milliers d'irakiens sont encore piégés.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.