pas d’accord à genève sur le nucléaire iranien
pas d’accord à genève sur le nucléaire iranien © reuters

"Vive la France", s'est écrié, en français dans le texte, le sénateur John McCain sur son compte Twitter. "La France a eu le courage d'empêcher un mauvais accord sur le nucléaire iranien", a-t-il jugé au lendemain de l'annonce d'un échec de la rencontre.

La rencontre en Suisse entre l'Iran et le groupe 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne plus l'Allemagne) s'est achevée dimanche sans accord

"Dieu merci pour la France, Dieu merci pour ce refus d'un accord", a lancé de son côté le sénateur républicain Lindsey Graham sur CNN.

Lors de trois jours d'intenses négociations à Genève, la France a plusieurs fois publiquement dénoncé les points de blocage et le manque de garanties dans l'accord intérimaire en préparation. Ces prises de position lui ont d'ailleurs valu d'être accusée par l'Iran d'avoir joué les trouble-fête autour de la table des négociations.

Si les deux influents sénateurs républicains ont salué le rôle de la France, c'est qu'ils soutiennent la position israëlienne de refus de tout accord et que el blocage français les arrange en tous points.

A New-York Aurélien Colly

target="_blank" href="http://www.franceinter.fr/#"> Lecture

Les parties ne sont pas parvenues à un compromisà Genève, mais ont fait état de progrès et ont convenu de poursuivre le travail le 20 novembre pour tenter de boucler un accord politique portant sur les activités nucléaires actuelles de l'Iran, notamment la question délicate de l'enrichissement.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, a lui démenti toute divergence au sein des puissances impliquées dans les négociations avec Téhéran. Les puissances majeures, a-t-il expliqué, étaient "unies samedi lorsque nous avons présenté une proposition aux Iraniens, et les Français l'ont signée, nous l'avons signée et tout le monde a convenu que c'était une proposition équitable".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.