La Police israélienne enquête après la découverte du corps d'un jeune palestinien
La Police israélienne enquête après la découverte du corps d'un jeune palestinien © Reuters

Les autorités parlent de "motifs nationalistes" à ce meurtre, commis vraisemblablement en représailles après la mort de trois jeunes Israéliens en Cisjordanie. Les quatre victimes avaient été enlevées avant d'être tuées.

L'adolescent palestinien de 16 ans avait disparu dans la nuit de mardi à mercredi à Jérusalem-Est. Son corps a été retrouvé quelques heures plus tard dans une forêt proche de la ville. Le décès du jeune homme a provoqué des mouvements de violence dans plusieurs villages arabes dans le centre et le nord d'Israël et a accru les tensions entre Palestiniens et Israéliens, déjà exacerbées par l'enlèvement et le meurtre similaire de trois jeunes Israéliens.

Selon une source au sein des services de sécurité, les six personnes ont été placées en détention mais ce nombre pourrait évoluer au fil de l'investigation.

Le porte-parole de la police israélienne, Micky Rosenfeld, a indiqué qu'aucun détail ne serait fourni sur cette affaire à l'exception du fait que la police avait arrêté "un certain nombre de suspsects juifs qui ont commis ce meurtre". Un responsable israélien a affirmé à nos confrères de l'AFP que "les gens arrêtés en lien avec cette affaire appartiennent apparemment à un groupe extrémiste juif".

Les précisions à Jérusalem de Sébastien Laugénie

L'enlèvement et le meurtre de Mohammad Abou Khdeir pourraient avoir été commis en représailles au rapt des trois adolescents israéliens qui faisaient de l'auto-stop en Cisjordanie. Les Israéliens accusent le Hamas d'être responsable de la mort des trois jeunes gens, Naftali Fraenkel et Gil-Ad Shaer, 16 ans, et Eyal Yifrah, 19 ans.

L'organisation palestinienne qui administre la bande de Gaza n'a ni confirmé, ni démenti ces accusations.

Les premiers résultats de l'autopsie pratiquée sur Abou Khoudaïr ont montré que le corps de l'adolescent palestinien avait été brûlé à 90% et que des cendres avaient été retrouvées dans le système respiratoire de la victime, ce qui laisse penser qu'il a été brûlé vif.

Un cousin de la victime passé à tabac

Les forces armées israéliennes stationnées le long de la bande de Gaza ont été renforcées depuis jeudi, une disposition visant à faire comprendre aux activistes palestiniens qu'une invasion demeurait une option si les tirs de roquettes ne cessaient pas.

Un tribunal de Jérusalem a prononcé dimanche l'assignation à résidence pour une durée de neuf jours d'un jeune Américain, cousin de Mohammed Abou Khoudaïr.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Une possible bavure refroidit les relations entre Israël et les États-Unis

L'adolescent de 15 ans avait été interpellé par la police israélienne lors d'une manifestation jeudi à Jérusalem-Est et sa famille avait accusé les forces de l'ordre de l'avoir violemment molesté. Les Etats-Unis ont demandé l'ouverture d'une enquête et le ministère israélien de la Justice a précisé que la police des polices allait examiner les circonstances de cet incident.

Une vidéo circule sur internet, montrant un jeune manifestant difficilement identifiable violemment battu par des policiers israéliens. La famille assure qu'il s'agit du jeune homme.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.