Un convoi de chars israéliens près de Jérusalem
Un convoi de chars israéliens près de Jérusalem © Reuters / Ammar Awad

Israël poursuit son opération militaire sur Gaza, faisant ce samedi matin cinq nouvelles victimes. Par ailleurs, l'attaque terrestre se précise puisque de très nombreux chars se dirigent vers les territoires palestiniens.

Israël prépare une offensive terrestre tout en poursuivant ses bombardements sur Gaza. Cinq palestiniens sont morts ce samedi matin, victimes de tirs israéliens.

L'armée israélienne a par ailleurs lancé ses soldats sur les routes en direction des enclaves palestiniennes.

Des chars et des camions

Selon des journalistes sur place, des dizaines de chars convoyant des camions se dirigeaient dans la nuit et la matinée vers la frontière avec l'enclave palestinienne, où sont déjà stationnées de nombreuses troupes.

S'agissant des frappes israéliennes et des tirs de roquettes vers Israël, leur intensité aurait nettement baissé ces dernières heures.

Les Palestiniens attendent

Les Palestiniens eux, attendent. Dans les rues de Gaza, plus personne ne circule, en dehors des processions funéraires qui se déroulent sous une chaleur écrasante.

Depuis le début de l'opération israélienne "Protective Edge" lancée lundi, on compte 126 morts et plus de 900 blessés, majoritairement des civils palestiniens.

L'armée israélienne semble satisfaite des coups portés aux capacités du Hamas, le mouvement islamiste qui contrôle la bande de Gaza.

Ce nouveau conflit meurtrier entre Palestiniens et Israéliens a été déclenché par l'enlèvement et le meurtre de trois étudiants israéliens en Cisjordanie, attribués par Israël au Hamas. En représailles, des extrémistes juifs ont assassiné un jeune Palestinien en le brûlant vif à Jérusalem.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.