Un attentat contre des civils fait quatre morts à Tel-Aviv
Un attentat contre des civils fait quatre morts à Tel-Aviv © Reuters / Baz Ratner

Deux Palestiniens armés ont tué au moins quatre personnes en ouvrant le feu dans un quartier abritant de nombreux restaurants à Tel-Aviv. Au moins quatre personnes ont été tuées. C'est l'une des attaques récentes les plus meurtrières dans le pays depuis le début d'une vague de violences en octobre dernier.

Les deux assaillants, identifiés par la police comme originaires d'un village proche de Hébron, en Cisjordanie occupée, ont été arrêtés et l'un d'eux est blessé. Sur des images de caméras de surveillance, on peut les voir vêtus de costumes et se faisant passer pour des clients d'un restaurant, avant de sortir soudainement des armes automatiques et d'ouvrir le feu , tirant sur un homme à bout portant tandis que des clients fuient pour se mettre à l'abri, renversant les tables et portant leurs enfants contre leur poitrine.

D'après la police,les deux assaillants ont tué quatre personnes et en ont blessé six autres en déclenchant leur attaque vers 20h30 (heure française) alors que de nombreuses familles profitaient de la douceur estivale en dînant dans les restaurants du marché couvert de Sarona. Les vigiles ont riposté aux tirs des assaillants. Plusieurs témoions ont depuis raconté la fusillade dans les médias.

J'étais en famille, nous mangions une pizza. Nous avons entendu des tirs, nous ne savions pas ce qu'il se passait et tout le monde s'est précipité à terre. Nous sommes parvenus à nous échapper en passant par une cave.

Cette attaque est l'une des plus graves à Tel Aviv depuis le début il y a huit mois d'une nouvelle vague de violences caractérisées par de multiples attaques à l'arme blanche mais aussi par arme à feu. La fréquence de ces attaques a néanmoins diminué ces derniers mois.

Vers une nouvelle escalade de la violence ?

De retour d'une visite à Moscou, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu s'est rendu directement au ministère de la Défense pour examiner la situation avec ses principaux ministres et les responsables de la sécurité du pays. Il s'est ensuite rendu sur les lieux de la fusillade qu'il a qualifiée de "meurtre de sang-froid", avant d'annoncer de probables représailles.

Nous nous sommes entretenus au sujet d'une série de mesures offensives et défensives que nous allons mettre en oeuvre pour agir contre ce phénomène grave de fusillades. Ils nous mettent assurément au défi mais nous allons apporter une réponse.

Israël a presque immédiatement suspendu les permis d'entrée accordés pour le ramadan à 83 000 Palestiniens.

Dans un communiqué transmis par l'Elysée, le président français François Hollande a condamné"avec la plus grande force l'odieux attentat" commis à Tel Aviv et a exprimé son "total soutien à Israël dans la lutte contre le terrorisme" .

Aux Etats-Unis, le département d'Etat a lui aussi condamné cette attaque "dans les termes les plus fermes possibles"."Ces attaques lâches contre des civils innocents ne peuvent jamais avoir de justification" , ajoute-t-il.

Depuis octobre dernier, 31 Israéliens et deux Américains ont été tués dans des attaques palestiniennes. Les forces israéliennes, dans le même temps, ont tué au moins 194 Palestiniens , dont 134 présentés par Israël comme des assaillants.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.