Les circonstances de l'accident
Les circonstances de l'accident © Radio France

Quelques heures après l'accident, les hypothèses sont nombreuses. Système de freinage, chauffeur ou état de la route, une enquête a été ouverte.

L'accident a fait 39 morts et une dizaine de blessés graves près d'Avellino, dans la région de Naples. L'autocar transportait une cinquantaine de passagers, dont de nombreux enfants.

Tous originaires de la province de Naples, les passagers revenaient d'un pèlerinage à Pietrelcina, la cité natale de Padre Pio, un prêtre italien canonisé et vénéré en Italie.

L'accident s'est produit sur un viaduc de l'autoroute A16 Naples-Bari. L'autocar, un gros bus de tourisme, roulait trop vite sur une zone en descente, en dépit de nombreux panneaux de limitation de vitesse. L'autocar n'auraitpas freiné avant de percuter les véhicules devant lui, provoquant un énorme carambolage .

Puis l'autocar a défoncé le rail de sécurité d'un viaduc sur plusieurs mètres et plongé dans des broussailles quelques 30 mètres plus bas.

La vitesse, la route ou les deux ?

accident d'autocar meurtrier en italie
accident d'autocar meurtrier en italie © reuters
Selon des témoins, le car, qui rentrait à Naples, pourrait avoir eu des **problèmes de frein** . Des journalistes locaux évoquent **d'autres hypothèses** dont un **endormissement du chauffeur** ou l'**éclatement d'un pneu** . Une survivante, citée par son oncle qui l'a rencontrée brièvement dans un hôpital, affirme qu'un des pneus du bus a explosé et que le chauffeur n'a pas réussi à maîtriser le véhicule. Selon la police routière, il n'y a pas de trace de freinage du bus à l'endroit où l'accident s'est produit. Selon les médias italiens, le passage en descente où la tragédie s'est déroulée est particulièrement dangereux. Plusieurs accidents graves s'y sont produits dans le passé. Le parquet d'Avellino a ouvert une **enquête** aujourd'hui pour**"homicides involontaires"** . L'enquête portera non seulement sur l'**éventuelle responsabilité du chauffeur** du bus, mais aussi sur l'**état du véhicule** et la **qualité de la barrière de protection** défoncée par l'autocar pendant sa course folle. La police routière a déjà saisi les documents du véhicule au siège de la société de transport, Mondotravel, à laquelle appartenait l'autocar. Dans le même temps des examens seront effectués sur le corps du chauffeur pour vérifier si ce dernier avait pris des drogues ou de l'alcool avant le terrible accident. ### Ce matin, les secours s'activaient encore La **zone** où s'est écrasé l'autocar est très **difficile d'accès** . Toute la nuit, les pompiers ont continué de travailler à la lumière de lampes torches, dans des conditions très difficiles. De temps en temps, les secours réclament un peu de silence pour pouvoir détecter le moindre signe de vie ca plusieurs passagers ont été éjectés du véhicule. Un photographe raconte la scène "tragique. Sur la route, il y a des voitures détruites, au moins une dizaine.... Et dessous il y a une trentaine de corps recouverts de draps blancs alignés le long de la route provinciale". _La correspondance de Marie Duhamel à Rome_
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.