Le Pape au milieu de la foule
Le Pape au milieu de la foule © REUTERS/Max Rossi

Pour le premier voyage à l'étranger de son pontificat, le Pape François se rend au Brésil, le plus grand pays catholique au monde, mais aussi le pays qui vit encore sous l'onde de choc de la fronde sociale historique de juin.

Le pape va présider les Journées mondiale de la jeunesse (JMJ) de Rio de Janeiro, où sont attendus 1,5 million de jeunes pèlerins du monde entier du 23 au 29 juillet.

Le Pape prendra la parole à 13 reprises dans 12 lieux différents en six jours.

Mais l'ancien archevêque argentin de Buenos Aires, aura aussi à coeur, par la parole et par les actes, de matraquer son messages en faveur d'une "Eglise pauvre pour les pauvres" ou contre la "tyrannie de l'argent". En marge de ses rencontres avec les jeunes catholiques sur la plage de Copacabana ou le "campus Fidei" de Guaratiba, à 40 km de Rio, il visitera ainsi une favela, une unité hospitalière pour toxicomanes au crack, rencontrera des prisonniers.

Il tentera aussi de redonner du souffle à une Eglise catholique en perte de vitesse sur le continent face à la poussée continue des églises évangéliques depuis trois décennies.

Plus de 30.000 policiers et militaires seront mobilisés pour ce que les autorités ont décrit comme "la plus grande opération de sécurité de l'histoire de Rio". Le plan de sécurité a du être renforcé après les manifestations massives qui se sont déroulées en pleine Coupe des Confédérations de football et qui ont souvent dégénéré en violents affrontements avec la police, actes de vandalisme et pillages. Le gouvernement s'attend aussi à des protestations à propos du coût de cette visite, estimé à plus de 30 millions d'euros, somme largement financée par les participants et les sponsors mais dont une partie retombera sur les contribuables brésiliens.

Portant, le pape a choisi de ne pas utilisera la papamobile voiture blindée mais une jeep découverte, à bord de laquelle il parcourra dès lundi les avenues du centre de Rio.

En 4 mois de pontificat, ce pape « venu du bout du monde », comme il l’avait lui-même dit le soir de son élection, a déjà changé l’image du pontificat, ne serait-ce que par son contact avec la foule. Premier pape non européen depuis 7 siècles, et premier pape latino américain de l’histoire du christianisme, il a déjà imprimé sa marque. Et revient pour la première fois sur son continent d’origine.

Anaïs Feuga

href="http://www.franceinter.fr/#"> ![Lecture](http://www.franceinter.fr/sites/all/themes/fi_player_theme/img/spacer.png) ### Des volontaires français préparent l'arrivée des pélerins Plus de 1,5 million de jeunes catholiques venant du monde entier sont attendus dans la capitale brésilienne, dont 5.500 jeunes Français. En attendant l’arrivée des pèlerins du monde entier, les jeunes volontaires eux sont déjà sur place depuis une semaine. Une préparation logistique et spirituelle avant le coup d’envoi. _A Rio, le reportage d'Élodie Touchard_
Bresil IDE
Bresil IDE © IDE
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.