Certains Grecs retirent leur argent de toute urgence
Certains Grecs retirent leur argent de toute urgence © Radio France / Philippe Randé

Alors que la dernière réunion de l'Eurogroupe n'a à nouveau rien donné, le risque d'un défaut de paiement de la Grèce au 30 juin devient de plus en plus tangible. Notre envoyé spécial Philippe Randé est à Athènes, où certains fuient déjà leur banque.

L'avenir est toujours sombre pour la Grèce, en l'absence d'accord avec ses créanciers. Pas de miracle, la récente réunion de l'Eurogroupe était une impasse, et un nouveau sommet d'urgence doit se réunir lundi prochain pour éviter un cataclysme .

Un cataclysme que les Grecs ne comptent pas attendre sans rien faire. Les banques du pays pourraient rester fermées lundi, pour éviter une hémorragie d'euros : près de deux milliards ont été retirés ces trois derniers jours . Certains habitants ont en effet peur de perdre leur argent, plusieurs milliers manifestaient hier soir pour que la Grèce garde l'euro (et leurs euros).

Écoutez le reportage à Athènes de Philippe Randé

1 min

Les Grecs entre pragmatisme et inquiétude face à leurs banques

D'autres restent stoïques. Devant un distributeur, Evangelos retire dix euros pour s'acheter un café glacé. Il est consultant, fait partie de la classe moyenne, et même si le défaut de paiement se rapproche, il ne veut pas changer ses habitudes.

J'ai tout mon argent ici. Regardez : personne ne se rue sur les guichets, il n'y a pas de panique. Moi, j'ai 5 000 euros d'économie et je vais les laisser sur mon compte. C'est quoi, 5 000 euros, comparés à la fierté d'un peuple ?

Pas de panique visible, mais un vent d'inquiétude tout de même. De nombreuses entreprises transfèrent depuis plusieurs semaines leur argent à l'étranger, et certains particuliers ont rapatrié leurs économies en lieu sûr.

Petit à petit, je retire mon argent. Avec ma carte, je ne peux pas retirer plus de 300 euros. Du coup, j'y vais un jour, et ma femme le lendemain. J'ai trop peur de tout perdre, au moins j'ai mon argent chez moi.

Je connais des personnes âgées qui cachent leur argent dans les cocottes-minute, les chaussettes et les taies d'oreiller...

Il faudra faire vite : il reste à Ileas 1 000 euros sur son compte, avant la possible fermeture des banques lundi.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.