L'annonce du report des fiançailles et du mariage de la princesse Mako, petite-fille de l'empereur Akihito, a engendré d'intenses spéculations au Japon sur les raisons de ce délai, sur fond de révélations de problèmes financiers de la mère du fiancé.

La princesse Mako, petite-fille de l'empereur Akihito, reporte ses fiançailles et son mariage
La princesse Mako, petite-fille de l'empereur Akihito, reporte ses fiançailles et son mariage © AFP / Pool for Yomiuri / Yomiuri / The Yomiuri Shimbun

La princesse Mako, 26 ans, a créé la surprise en annonçant le report à 2020 de ses fiançailles officielles, prévues dans moins d'un mois, avec Kei Komuro, un roturier de 26 ans également, qu'elle avait rencontré durant ses études. La princesse Mako a justifié ce report en affirmant : 

Nous avons pris conscience que nous n'avions pas assez de temps pour préparer les cérémonies et notre nouvelle vie avant le mariage programmé en automne

La cérémonie traditionnelle des fiançailles devait avoir lieu le 4 mars, et le mariage devait être officialisé le 4 novembre.  Mais ce mariage avec Kei Komuro, un roturier, va entraîner son exclusion de la famille impériale, en vertu d'une loi controversée qui ne s'applique qu'aux femmes.

La Maison impériale a assuré que Mako et Kei souhaitaient toujours se marier et a nié que ce report aient un lien avec des problèmes d'argent rencontrés par la famille du futur fiancé.  

Depuis plusieurs semaines, les tabloïds japonais s'intéressent en effet de près aux finances de la mère de Kei Komuro, qui n'avait pas remboursé environ 29 558 euros empruntés à son "ancien fiancé".  

L'homme aurait finalement annulé ses fiançailles devant les demandes incessantes d'argent de la mère de Kei Komuro. Toujours selon ces journaux, cet argent aurait servi à payer les frais scolaires de Kei Komuro, notamment un semestre dans une université américaine. La famille Komuro affirme qu'elle considérait cet argent comme un don.  

Au Japon, les journaux ont révélé les problèmes d'argent rencontré par la mère de Kei Komuro, futur époux de la princesse Mako
Au Japon, les journaux ont révélé les problèmes d'argent rencontré par la mère de Kei Komuro, futur époux de la princesse Mako © Radio France / Frédéric Charles

La princesse Mako a expliqué :                     

Nous aurions dû y réfléchir à deux fois pour être sûrs que le moment était le bon pour nous. Nous voulons organiser ce mariage, un événement majeur dans une vie, d'une meilleure manière

L'abdication de l'empereur Akihito, âgé de 84 ans, est prévue le 30 avril 2019. Ce sera une première depuis plus de deux cents ans au Japon. Son fils ainé, Naruhito, 58 ans, sera alors intronisé.  Mako est la fille ainée du frère de Naruhito.   

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.