jean-marc ayrault, premier ministre socialiste le plus impopulaire de la ve république
jean-marc ayrault, premier ministre socialiste le plus impopulaire de la ve république © reuters

Jean-Marc Ayrault est en Chine, pour vendre, officiellement, le savoir-faire et les atouts de l'économie française. Parmi ces atouts: le nucléaire.

Jean-Marc Ayrault doit se rendre d'ailleurs à Taishan (sud) où deux réacteurs EPR sont en cours de construction, dans le cadre d'une coentreprise franco-chinoise (EDF, 30% et CGNPC 70%). Des discussions sont en cours pour la construction de deux tranches supplémentaires (3 et 4) pour la centrale.

La Chine compte se doter d'ici à 2020 d'une capacité électrique nucléaire égale à celle du parc français.

Bref c'est une visite à enjeux, Philippe Reltien

Jean-Marc Ayrault rencontrera de nombreux représentants d'entreprises françaises, notamment à Wuhan, mais aussi à Canton. Dans le domaine agroalimentaire, la France est désireuse de développer ses exportations de produits charcutiers vers la Chine, mais aussi de produits laitiers, en particulier destinés aux enfants.

Le chef du gouvernement français est à la tête d'une délégation d'une centaine de personnes, composée de parlementaires, hommes d'affaires mais aussi de cinq de ses ministres, dont Arnaud Montebourg (Redressement productif), Philippe Martin (Ecologie) et Sylvia Pinel (Commerce). Le patron d'EDF, Henri Proglio, fait partie de la délégation.Cette visite est destinée notamment à préparer le voyage en France en 2014 du président chinois, à l'occasion du 60ème anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, le 27 janvier 1964, mais aussi de marquer le 30ème anniversaire du partenariat franco-chinois dans le domaine du nucléaire civil.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.