Brique par brique, le président élu américain constitue son administration. Et son dernier geste est à noter : il n'y aura que des femmes dans son équipe de communication. C'est une première.

Jennifer Psaki, Karine Jean-Pierre et Symone Sanders, les visages de la nouvelle équipe de communication de l'administration Biden-Harris
Jennifer Psaki, Karine Jean-Pierre et Symone Sanders, les visages de la nouvelle équipe de communication de l'administration Biden-Harris © AFP / John Sciulli, Jim Spellman, Rachel Luna

Joe Biden a terminé de constituer son équipe de communication, et il a décidé de nommer exclusivement des femmes. Il s'agit de femmes d'expérience ayant travaillé avec lui pendant sa campagne, ou qui étaient à ses cotés lorsque Barack Obama était Président et qu'il était vice-Président. 

Pendant sa campagne, Joe Biden s'était engagé (s'il était élu) à composer une équipe qui refléterait l'Amérique. Son équipe de communication en est la preuve, puisque plusieurs des femmes nommées sont des femmes de couleur, issues de différents milieux. C'est la première fois que tous les principaux collaborateurs chargés de parler au nom d'une administration et devant construire le message présidentiel sont exclusivement des collaboratrices.

Un groupe soudé et solide

Joe Biden s'est exprimé sur le sujet dans un communiqué posté sur Twitter : "Communiquer directement et de manière honnête avec le peuple américain est l'un des devoirs les plus importants pour un Président, et son équipe se voit attribuer l'énorme responsabilité de mettre en lien la population et la Maison Blanche. 

Ces communicantes qualifiées et expérimentées partagent la même volonté d’œuvrer à réunir ce pays.

La porte-parole démocrate expérimentée Jennifer Psaki sera désormais l'une des sept femmes occupant l'un des plus hauts postes de l'équipe de communication. Elle devient l'attachée de presse de la Maison Blanche et portera la parole du Président et de son administration. C'est elle qui apparaîtra à la tribune de la salle de presse de la Maison Blanche pour le briefing quotidien devant les journalistes accrédités. 

Son adjointe sera Karine Jean-Pierre, ancienne conseillère de Barack Obama. Elle a travaillé avec Kamala Harris pendant la campagne présidentielle.

Kate Bedingfield, directrice de communication de la campagne de Joe Biden devient directrice de communication de la Maison Blanche. 

Symone Sanders est nommée porte-parole en chef de la Vice-Présidente. 

Ashley Etienne sera la directrice de communication de la Vice-Présidente.

"Il s'agit d'un groupe très cohérent, très fort et avec différents points de vue", a dit Anita Dunn, l'une des membres de l'équipe de campagne de Joe Biden. "Il y a de fortes chances que désormais, dès qu'une phrase sur l'action de l'administration Biden sera prononcée, elle le sera par une femme !". 

Les femmes ont aidé Joe Biden à faire campagne... il les remercie

Les observateurs saluent la détermination de Joe Biden d'apporter plus de diversité à la Maison Blanche, qui se concrétise très rapidement.

Cette décision consacre également le rôle des femmes dans l'élection de Joe Biden et le fort taux de participation des femmes à la présidentielle (69%), grâce à leur militantisme et leur financement de la campagne. 

Le fait que Joe Biden ait choisi une vice-présidente en dit long également sur la volonté de cette nouvelle administration de faire tomber des barrières. Kamala Harris va devenir la première femme vice-présidente de l'histoire des États-Unis. Elle deviendra également la première personne noire et la première Américaine d'origine asiatique à occuper un tel poste. Joe Biden s'est également engagé à nommer la première juge noire à la Cour Suprême s'il est amené à devoir remplacer l'un des neuf juges en poste actuellement. 

Vers plus de stabilité ?

Selon le Washington Post, cette liste de femmes expérimentées promet d'installer à la Maison Blanche plus de stabilité

On se souvient en effet que sous l'ère Trump, les visages se sont succédés pour porter la parole présidentielle à la tribune de la salle de presse de la Maison Blanche face aux journalistes accrédités ou face aux médias du monde entier lors d'intervention télévisées. Le record de rapidité revient au financier Anthony Scaramucci qui ne sera resté en tout et pour tout que onze jours au poste de directeur de la communication de la Maison Blanche, avant d'être limogé par le secrétaire général fraîchement nommé par Donald Trump.

Kayleigh McEnany est l'attachée de presse actuelle de Donald Trump depuis 8 mois
Kayleigh McEnany est l'attachée de presse actuelle de Donald Trump depuis 8 mois © AFP / TASOS KATOPODIS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

La figure actuelle de la communication de Donald Trump est l'attachée de presse Kayleigh McEnany, nommée en avril dernier, qui passe beaucoup de temps à affirmer que Donald Trump a gagné l'élection et que le dépouillement des bulletins s'est fait dans l'illégalité. Elle a remplacé Stephanie Grisham qui n'était restée que neuf mois à ce poste. 

Kayleigh McEnany a d'ailleurs tweeté dès l'annonce dans le Washington Post d'une équipe 100% féminine pour la communication de Joe Biden. "Le président Donald Trump a déjà une équipe de presse expérimentée 100% FEMININE"

Mais le Washington Post a répondu en rappelant que contrairement à l'équipe de Joe Biden, l'équipe de Trump comporte des porte-parole masculins souvent cités, comme l'attaché de presse adjoint Judd Deere et Brian Morganstern, le directeur adjoint à la communication. Le quotidien rappelle également que le porte parole actuel du Vice-Président Mike Pence est Devin O’Malley, un homme. La future vice-Présidente Kamala Harris aura, elle, une porte-parole, en l'occurrence Symone Sanders, une stratège noire et ex-attachée de presse du candidat à la primaire démocrate Bernie Sanders lors de sa campagne de 2016. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.