Nous avons regardé les deux fois deux heures du premier débat des candidats démocrates. Kamala Harris a marqué des points. Joe Biden a été déstabilisé. Beto O’Rourke a raté son entrée dans la course.

Joe Biden, Bernie Sanders et Kamala Harris en deuxième partie du 1er débat pour les primaires démocrates américaines
Joe Biden, Bernie Sanders et Kamala Harris en deuxième partie du 1er débat pour les primaires démocrates américaines © AFP / Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Ils sont 24 à vouloir être le prochain candidat démocrate qui affrontera Trump lors de la présidentielle de 2020. Pour les départager, plusieurs débats télévisés sont organisés d'ici à la Convention nationale du Parti démocrate de juillet 2020. Seuls 20 d'entre eux ont participé au premier débat qui s'est tenu en deux parties (deux fois 10 candidats sur le plateau) mercredi et jeudi soirs à Miami. Nous avons regardé. Voici ce qu'il faut en retenir.

Kamala Harris s’affirme 

La sénatrice californienne Kamala Harris se détache lors du premier débat des primaires démocrates
La sénatrice californienne Kamala Harris se détache lors du premier débat des primaires démocrates © AFP / SAUL LOEB

A l'issue de ce premier débat, la sénatrice californienne Kamala Harris s’impose tout d’abord en remettant de l'ordre sur le plateau lors d’une discussion animée entre trois autres candidats. Elle montre sa poigne et sa détermination : 

L’Amérique ne veut pas nous voir nous écharper. Les Américains veulent juste savoir comment nous allons leur permettre de mettre de quoi  manger sur leur table.

Vifs applaudissements dans la salle. 

Joe Biden destabilisé

Lors d’une autre intervention, Kamala Harris parvient à mettre sur la défensive le favori, Joe Biden, l'ex vice-président d'Obama, sur la question raciale. 

Et elle ne le lâche pas :

Je ne pense pas que vous soyez raciste. Mais vos propos complaisants avec deux sénateurs ségrégationnistes avec qui vous avez travaillé ont été douloureux. 

Puis elle l'attaque sur l'opposition de Biden à un texte au Sénat généralisant le transport scolaire public pour tous les élèves. Le transport permet en effet de lutter contre le décrochage scolaire et l'absentéisme, en permettant aux familles les plus modestes d'envoyer leurs enfants à l'école, au collège ou au lycée. 

► REGARDER | Extrait de l'échange entre Kamala Harris et Joe Biden jeudi  

Gêné par ces attaques, Biden a des difficultés à répondre et finit par s'interrompre lui-même, invoquant la fin de son temps imparti. 

Mais Biden est le favori à abattre... Il doit donc essuyer de nombreuses autres attaques :

Elizabeth Warren, la plus expérimentée

La sénatrice du Massachusetts est apparue comme la plus expérimentée lors de la première soirée du débat. Il faut reconnaître qu'elle l'est effectivement, car les neuf autres candidats face à elle avaient tous largement moins d'expérience qu'elle en politique. Elle était la seule tête d'affiche, celle qui se positionne troisième dans les sondages d'opinion, derrière Biden et Sanders. 

La phrase à retenir : "Passez le flambeau ! "

Le candidat Eric Swalwell, député californien, rappelle une anecdote lorsqu’il avait six ans. Ses parents l’avaient emmené à un meeting démocrate où un jeune sénateur s’exprimait. Ce sénateur lançait aux politiciens autour de lui "passez le flambeau aux plus jeunes !" disait-il.

Or, ce sénateur dont parle Swalwell était... Joe Biden. Nous étions en 1981. Biden est aujourd'hui candidat à la présidentielle de 2020, alors qu’il a 76 ans. D’où cette phrase de Swalwell : "

Sénateur Biden, passez le flambeau ! 

Réponse de Biden : je tiens toujours ce flambeau ! 

Beto O’Rourke rate son entrée dans la course

Il était pourtant la coqueluche des médias en 2018 pour les élections de mi-mandat. Il avait même failli battre le sénateur républicain Ted Cruz, très implanté localement. Lors de sa campagne de 2018, il avait  accepté de nombreuses intrusions des médias dans sa vie privée. "Beto jouant au basket", "Beto jouant de la guitare" etc.

Mais ce mercredi soir, il a très vite perdu en crédibilité en répondant spontanément en espagnol à la première question du modérateur du débat. Objectif un peu trop évident : attirer les voix de la communauté latino. Son intervention frôle le ridicule. Pour preuve : la réaction du candidat Cory Booker (qui a aussi répondu à une question en espagnol plus tard, mais sur un sujet lié à l’immigration), qui se tient à ses cotés et qui regarde O'Rourke d'un air méprisant. 

Cory Booker et Marianne Williamson, candidats le plus recherchés sur Google

Pendant le débat de mercredi soir, c'est le sénateur du New Jersey Cory Booker qui est le candidat le plus recherché sur Google. 

Pendant le débat de jeudi soir, c'est Marianne Williamson qui focalise le plus les recherches des internautes. L'auteure de best-sellers sur le développement personnel, conseillère de la star de la télé Oprah Winfrey est en effet la plus énigmatique car elle n'a jamais fait de politique.

En résumé...

Le prochain débat se tiendra également en deux parties les 30 et 31 juillet prochains à Detroit (Michigan).

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.