En important des médicaments canadiens, l'administration Trump veut améliorer l'accès aux soins des Américains. Ces derniers paient en moyenne 1 200 dollars (1 077 euros) par an pour leurs médicaments sur ordonnance, comme l'insuline.

Le plan annoncé par l'administration Trump pourrait inclure l'insuline et des médicaments contre les maladies cardiovasculaires.
Le plan annoncé par l'administration Trump pourrait inclure l'insuline et des médicaments contre les maladies cardiovasculaires. © AFP / Niklas Halle'n

Avoir accès à des médicaments plus abordables. L’administration Trump a annoncé mercredi un plan qui doit permettre aux Américains d’acheter moins chers au Canada des médicaments comme l’insuline :  les prix de ce traitement contre le diabète, fixés par le marché, ont plus que triplé ces dix dernières années.

La proposition de la Maison Blanche permettrait notamment aux grossistes et aux pharmaciens d’obtenir l’approbation de la Food and Drug Administration (FDA), pour importer certains médicaments canadiens. En plus de l’insuline, le plan pourrait aussi englober des médicaments contre le cancer, les maladies cardiovasculaires et l’arthrite rhumatoïde. Aucune date n’a encore été communiquée sur son application.

"Nous voulons baisser le prix des médicaments pour beaucoup d’Américains, y compris nos formidables personnes âgées", a tweeté Donald Trump, très enthousiaste. Le ministre de la Santé Alex Azar a lui aussi défendu la proposition : "Les Américains méritent d’être protégés contre les prix élevés des médicaments, _ils méritent un système de santé qui fournisse des soins abordables et centrés sur le patient_."

Des interrogations côté canadien

Mais la mesure inquiète déjà certains professionnels de la santé canadiens. "Pour beaucoup de produits, le Canada ne peut pas répondre à une plus forte demande. Les pharmaciens composent avec des pénuries chaque jour", affirme le président de l’Ordre des pharmaciens du Québec, Bertrand Bolduc, interrogé par LaPresse.ca : _"Les États-Unis devraient régler leur problème de prix au lieu de penser à importer des produits moins chers d’un pays comme le nôtre_, qui ne représente même pas le dixième de leur marché."

Pour beaucoup de produits, le Canada ne peut pas répondre à une plus forte demande", Bertrand Bolduc, président de l'Ordre des pharmaciens du Québec

L'accès aux soins aux États-Unis, une affaire politique sensible

Aux États-Unis la question de l’accès aux soins reste brûlante, en particulier en période de campagne. Dimanche, le candidat à l’investiture démocrate Bernie Sanders a accompagné un groupe de diabétiques américains qui se rendait au Canada pour se procurer de l’insuline. Le sénateur du Vermont a vertement critiqué la "cupidité" de l’industrie pharmaceutique américaine.

Au Canada, Bernie Sanders a dénoncé la "cupidité" de l'industrie pharmaceutique aux Etats-Unis.
Au Canada, Bernie Sanders a dénoncé la "cupidité" de l'industrie pharmaceutique aux Etats-Unis. © AFP / Scott Eisen

"Comment se fait-il que le même médicament, en l’occurrence l’insuline, soit vendu au Canada pour un dixième du prix en vigueur aux États-Unis ?", s'est insurgé celui qui a fait de l’accès abordable aux soins un des thèmes centraux de sa campagne pour l’investiture à l’élection présidentielle de 2020. 

Dans le plan proposé par Bernie Sanders, le coût des médicaments sur ordonnance acquitté par les malades serait plafonné à 200 dollars par an, rapporte The Guardian. L’État fédéral pourrait aussi négocier directement avec les fabricants de médicaments afin de baisser les tarifs pour les bénéficiaires de Medicare

Un Américain paie ses médicaments plus cher que n'importe quelle autre nationalité

Selon l'OCDE, un Américain paie en moyenne 1 200 dollars par an, soit 1 077 euros, pour régler ses médicaments sur ordonnance : c'est plus que toute autre nationalité. Au Canada, le Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés, une instance indépendante,  veille à ce que les médicaments se maintiennent à un coût abordable. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.