Le Bundestag a voté la reconnaissance du génocide arménien, aujourd'hui.
Le Bundestag a voté la reconnaissance du génocide arménien, aujourd'hui. © MaxPPP / Michael Kappeler

Le Bundestag, chambre basse du Parlement allemand, a adopté ce jeudi une résolution reconnaissant le génocide arménien à la fin de l’empire Ottoman, Une nouvelle très mal accueillie par la Turquie qui a aussitôt rappelé son ambassadeur à Berlin.

Les Arméniens disent "Merci"

Malgré les menaces du président turc Recep Tayyip Erdogan, les députés allemands ont adopté à la quasi-unanimité une résolution qui reconnaît le génocide arménien. L'un des responsables de Die Linke (groupe d’opposition gauche radicale) a même critiqué l'absence lors du vote de la chancelière, Angela Merkel et celle du vice-chancelier Sigmar Gabriel : " Ce n'est pas particulièrement courageux"

Des conséquences à venir sur l’amitié turco-allemande

La Turquie a réagi avec colète. Ankara a rappelé son ambassadeur à Berlin et menaçant d'une riposte en pleine crise migratoire.__ L'Union Européenne et la Turquie ont conclu un accord sur les réfugiés en mars, porté par Berlin et qui a permis de réduire l’afflux de migrants en échanges de quelques arrangements comme l’exemption de visas pour les Turcs venant en Allemagne.

Pour le président Erdogan " Cette résolution va sérieusement affecter les liens turco-allemands". Le ministre de la Justice Bekir Bozdag, a renvoyé l'Allemagne à son passé nazi :

D'abord, vous brûlez des juifs dans des fours et ensuite vous venez accuser le peuple turc de cette calomnie de génocide.__

Erevan a avidemment salué l’adoption du texte intitulé officiellement "Souvenir et commémoration du génocide des Arméniens et d'autres minorités chrétiennes il y a 101 ans" et le public lors du vote au Bundestag a brandi des pancartes avec comme unique inscription, "Danke" (merci), tout simplement. Les arméniens estiment le bilan de ce génocide à 1,5 million de personnes entre 1915 et 1916.

La version de la Turquie est différente puisqu’elle parle d’une guerre civile et d’une famine qui aurait tué entre 300 000 à 500 000 Arméniens et Turcs.

Avec ce vote, l'Allemagne rejoint le cercle très fermé des pays reconnaissant ce génocide : la France, l’Argentine, l’Uruguay et quelques états des Etats-Unis, d’Espagne et d’Australie ainsi que le Vatican, le 12 avril dernier.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.