Le pays, qui a été longtemps épargné par les attentats, est encore sous le choc des cinq attaques qui ont fait 15 morts et des dizaines de blessés en une semaine le mois dernier

Thomas de Maiziere devrait présenter jeudi des nouvelles mesures sécuritaires
Thomas de Maiziere devrait présenter jeudi des nouvelles mesures sécuritaires © Reuters / Fabian Bimmer

Deux de ces attaques ont été revendiquées par le groupe djihadiste Etat islamique (EI) et trois des assaillants étaient des demandeurs d'asile.Ces derniers jours, un Syrien de 24 ans soupçonné d'appartenir à EI a été arrêté vendredi dernier dans l'ouest de l'Allemagne et des perquisitions ont été menées mercredi en Rhénanie-du-Nord-Westphalie et en Basse-Saxe dans l’entourage de trois hommes soupçonnés d'avoir recruté pour l'organisation Etat islamique.

Le pays, qui a accueilli plus d'un million de migrants en 2015, veut renforcer ses outils de lutte contre le terrorisme.

Parmi les mesures que Thomas de Maizière, le ministre allemand de l’Intérieur, devrait présenter jeudi, la presse croit savoir qu’il y aura une procédure accélérée d'expulsion de réfugiés et demandeurs d'asile "représentant un danger pour la sécurité publique" et la création d'un nouveau délit de "menace pour la sécurité publique" passible d'expulsion.

Autre volet sécuritaire, selon Bild, un assouplissement du secret médical pour que les médecins puissent "informer à temps les autorités des crimes planifiés par leurs patients". Pour les attaques commises en Allemagne, on a beaucoup parlé d’actes de déséquilibrés.

CDU et CSU préparent également des mesures pour améliorer la sécurité en Allemagne

Les ministres de l'Intérieur des Länder dirigés par l'Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Angela Merkel et ses alliés bavarois de l'Union chrétienne-sociale (CSU) ont élaboré leur propre liste de propositions au nombre de liste de 27 et dont un bon nombre risques d’alimenter la controverse dans le pays. Le document, intitulé la "déclaration de Berlin" comporterait des mesures l’interdiction du voile intégral pour les femmes et la révocation des lois autorisant la double nationalité ainsi que plus de vidéosurveillance dans les lieux publics et les centres de transport.

A Berlin, les explications de Nathalie Versieux