A Ferguson, la manifestation un an après la mort de Michael Brown
A Ferguson, la manifestation un an après la mort de Michael Brown © REUTERS/Rick Wilking

Les images de Mickael Brown, un jeune noir non armé, mort sous les balles d'un policier blanc. Et l’absence de poursuites, montrent que les noirs et les blancs ne sont toujours pas égaux au pays de Barack Obam a.

Après une première manifestation samedi, une marche silencieuse est prévue dimanche à Ferguson pour marquer le 1er anniversaire du décès de Michael Brown, un jeune Noir non armé, dont la mort sous les balles d'un policier blanc avait déclenché des émeutes raciales sans précédent ces dernières années aux Etats-Unis.

Ferguson commence à tirer les premières conséquences

Un rapport accablant du ministère de la Justice a dénoncé le racisme et les méthodes paramilitaiers de gestion des manifestations, avec des véhicules blindés, de la Police de Ferguson. Le chef de la police et plusieurs responsables de la ville et de la justice locale ont démissionné ou été remplacés et le nouveau chef de la police, nommé récemment, est un Noir.

La confiance des Américains dans leur police s'est encore dégradée au cours de cette année

Une vague de colère et d'indignation s’est levée au fil d’une année qui a vu les affaires de brutalité policière envers des Noirs se multiplier. La dernière en date, vendredi au Texas, a coûté la vie à un adolescent.

A New-York, la correspondance de Charlotte Alix

Et les recommendations émises par le groupe de travail mis en place par le Président Obama - notamment une meilleure formation - ne sont pas forcement suivies par les polices qui dépendent de chaque ville.

Les explications de François Durpaire, historien, spécialiste des Etats Unis, avec Mélanie Delaunay

mort de Michael Brown a donné naissance au mouvement "Black lives matter" ("la vie des Noirs compte").

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.